Circa 2018
pub flash

Ubu enchaîné, révolution potache

0
Du au

Dernière création du Théâtre 2 l’Acte, compagnie fondatrice du Théâtre Le Ring, Ubu enchaîné d’après Alfred Jarry est l’œuvre miroir d’Ubu roi. Écrite en 1899, elle incarne les principes de la pataphysique. Une théorie incongrue fondée par l’auteur qui présente une vision de la réalité dont la logique se base sur les contraires. Ubu lassé du pouvoir décide pour se changer les idées de se faire esclave au pays des hommes libres. Un statut grâce auquel il inversera les valeurs pour mieux asservir son peuple. Une situation absurde qui atteint son paroxysme lorsqu’il est soutenu et suivi par les foules lors de sa mise aux fers dans les galères de Soliman. La compagnie menée par Michel Mathieu à la mise en scène (assisté par Marie-Angèle Vaurs) s’empare habilement du texte en mettant en lumière toute sa contemporanéité : « édité au début du XXe siècle, Ubu enchaîné, critique de l’asservissement consenti est prémonitoire XXIe comme Ubu roi, geste du totalitarisme, l’avait été de son siècle ». Une critique acerbe qui vise à dénoncer la délégation de nos vies à des instances supérieures dont les desseins sont bien souvent éloignés de leurs missions initiales. Des parallèles sont tracés avec l’actualité à la manière des procédés utilisés dans la dramaturgie brechtienne. Le rire à la fois acide et jouissif est une entrée dans laquelle s’engouffre avec malice Michel Mathieu pour appuyer le caractère saugrenu et caustique du propos. Sur le plateau, une distribution riche dirigée par Dominique Collignon-Maurin se meut dans une scénographie qui plante le décor d’un espace public, à la fois champ de Mars et place de mairie agitée. Une excitation dont le pouls est régulé par Sébastien Cirotteau, musicien protéiforme. Et pour ne pas perdre à l’esprit que c’est bien « d’un dynamitage des certitudes » dont il s’agit, le public est lui-même invité à investir les planches du Ring. Alors paré pour cette expérience ubuesque ?

www.theatre2lacte.com

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.