Circa 2018
pub flash

Vincent n’a pas d’écailles

0
Sortie en salle le

Il se passe décidément quelque chose dans le monde des super-héros. Aux côtés des acrobaties aériennes des Nouveaux héros, apparaît un surhomme français plus terre à terre. Vincent n’a pas d’écailles n’entend pas rivaliser avec les pétaradantes super-productions Marvel, mais ouvrir une brèche. Capable de relier l’univers bucolique d’Alain Guiraudie (L’inconnu du lac) et la fièvre ado du Spiderman de Sam Raimi, le premier long métrage de Thomas Salvador définit un nouveau territoire. Ici les super-héros sont des hommes maladroits et timides, pourchassés par la maréchaussée. Sans que le tout ne soit jamais désuet, ni ne fasse parent pauvre. En retournant à une fabrication artisanale, Vincent n’a pas d’écailles met en avant les détails d’importance, donne de la chair, qu’elle soit amoureuse ou sociale. Ne pas limiter ce grand petit film à une étiquette de film français de super-héros ou à un OVNI : aussi intimes que picaresques, les aventures de cet homme-poisson ne sont pas à la marge, mais au cœur -battant- d’un nouveau cinéma français désormais capable de miracles.

Sortie en salles mercredi 4 février
Distribution : le Pacte

Share.

About Author

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.