Banniere Altigone saison 2017-2018

Festival féminitude

0
Du au Café-téêtre les Minimes

Seules en scène

Le 8 mars, c’est la journée mondiale de la femme. Pour marquer le coup, le Café-théâtre des Minimes organise depuis neuf ans le festival Féminitude. Mais l’idée avait déjà germé il y a quelques années du côté de la Cité des Papes. « C’est ma mère qui avait décidé de créer cet événement à Avignon. Lorsqu’elle est venue sur Toulouse, elle a voulu l’organiser dans notre café-théâtre. Je n’ai récupéré le flambeau qu’à la quatrième édition » précise Maïva Huguet, présidente de l’association Pan’Art qui gère le festival.

Le but reste toujours le même : faire découvrir de nouvelles pépites d’humoristes féminines. De nombreux talents se sont révélés : Emma Gattuso, Caroline Vigneaux ou encore Antonia de Rendinger l’an dernier. Il est pourtant difficile de perdurer dans le temps. « Les femmes ont du mal à percer en humour. L’homme n’a pas trouvé son équivalent. Il n’y a que Florence Foresti qui tire son épingle du jeu » regrette la responsable du café-théâtre. « Les humoristes féminines tournent en rond et évoquent toujours les mêmes sujets. Il faut y aller avec une certaine originalité. Et cette année, chacune apporte une personnalité et un plus dans leur façon d’être » poursuit-elle.

Durant quatre jours, le public pourra découvrir la toute neuve Maryline qui montrera son talent déjà entrevu à l’occasion des Duels pour Rire, le ton corrosif et trash de Vanessa Kayo, la fraîcheur de la candide Sarah Peb ou la famille délirante jouée par la seule Marie Magdelaine. « C’est mon coup de cœur cette année. Elle m’a bluffé avec son seul en scène à la fois drôle et émouvant » reconnait Maïva Huguet.

Les femmes humoristes ne sont pas les seules à être mises en lumière. Une dégustation est orchestrée par une sommelière toulousaine lors de la dernière soirée et une exposition de petite maroquinerie de marque Zig Zag se déroule avant chaque représentation. De quoi mettre en avant le côté local et familial du festival. « Je ne considère pas cet événement comme tel. Je mets tout simplement la femme en avant » conclut la présidente de l’association.

www.lesminimes.com

Share.

About Author

Leave A Reply