Banniere Altigone saison 2017-2018
PlacedelaDanse-CDC

Un peu, beaucoup, aveuglement

0
Sortie en salle le

Difficile de ne pas comparer la sortie du premier film de Clovis Cornillac avec celle du Talent de mes amis. Ne serait-ce que par leur date d’arrivée sur les écrans ou leur statut de premier passage d’un comédien derrière la caméra. Il faudrait pourtant s’en passer quand ils sont aux antipodes l’un de l’autre. Un peu, beaucoup, aveuglément a quelque chose de modeste dans le principe, son concept bien trouvé : un voisin et une voisine séparés par une cloison tombent amoureux sans se voir. Mais se glisse mine de rien sous la plinthe commune une lecture intrigante des aléas de la vie de couple et de sa quête du bonheur. Une variation sur l’idée de « pour vivre heureux, vivons cachés » d’autant plus singulière que les envies de mise en scène sont elles apparentes. Le très agréable pomponnage plastique du film lui évite de sombrer dans une structure finalement très théâtrale. Un peu, beaucoup, aveuglément est peut-être un peu scolaire dans l’écriture, heureusement le personnage secondaire de la sœur fait grincer les ressorts huilés du scénario. Le film est aussi attendrissant (Cornillac et Mélanie Bernier sont choupinets en tourtereaux) et profondément aimable, ce qui est une vraie qualité de nos jours.

Distributeur : Paramount Pictures France

Share.

About Author

Leave A Reply