Banniere Altigone saison 2017-2018

A ciel ouvert – le septième continent

0
Du au

UNE EXPÉRIENCE A VIVRE > « A ciel ouvert – le septième continent » est une œuvre numérique interactive réalisée par deux étudiants pour nous sensibiliser à l’écologie et à la force du collectif… en marchant dans une piscine.

Léonard Menut et Ilhan Dogan sont en 2e année de Master création numérique à l’Université Toulouse – Jean Jaurès. Chose rare : ils ont élaboré leur projet de fin d’étude en binôme et en partenariat avec le Laboratoire d’Interaction Homme Machine de l’ENAC et avec le GMEA d’Albi pour le son. Ils présentent leur oeuvre au Centre culturel Léonard de Vinci du 12 mai au 11 juin.

Retrouvons-nous…

Léonard Menut : Pour nous, l’écologie est un enjeu majeur de notre siècle : les pollutions se multiplient, le dérèglement climatique s’accélère, les ressources naturelles et la biodiversité régressent. Le mélange des nouvelles technologies et de l’art nous passionne parce qu’il peut servir à défendre des causes comme celle-là. Nous pensons que la technologie doit être utilisée dans le bon sens. Au delà de l’écologie, notre projet ouvre le débat sur une façon de vivre plus collective.
Ilhan Dogan : « A ciel ouvert » fait référence aux décharges des pays du Sud qui, la plupart du temps, contiennent nos déchets d’Occidentaux. « Le septième continent » évoque les masses plastiques qui se forment au milieu des océans à cause des courants marins mais surtout des déchets produits par l’homme (Cf. le documentaire « Expédition 7e Continent » présenté à Paris en février).

… au fond de la piscine

Ilhan Dogan : Le visiteur enjambe le cadre de la piscine de 7 x 3,80 m, comme un immense trompe-l’oeil. En marchant sur des vidéosprojections fixées au sol, il interagit sur plusieurs couches de pollution qui vont évoluer, du noir au bleu, en passant par deux tons de vert, en fonction des mouvements. Même en s’agitant beaucoup, on ne pourra pas dépolluer tout seul, il faut être nombreux pour atteindre le bleu de l’eau pure. La structure en bois qui entoure le bassin contient des enceintes et des excitateurs qui émettent des vibrations. Les déplacements déclenchent des sons subtils de papiers, de plastiques ou de métaux qui se broient.

Léonard Menut : La piscine représente le périmètre de bonheur personnel que nous réserve notre société individualiste et consumériste. L’idée, c’est aussi que si l’on n’agit pas ensemble, on peut être immergé par
notre pollution. Nous sommes donc attendus en nombre pour un vernissage ‘’barbecue’’ au bord de cette piscine un peu particulière le mercredi 12 mai !

La soirée se prolongera avec un concert d’Initiative H qui présentera son nouveau set Dark-Waves en avant première au Théâtre de Poche de l’ENAC à 21h.

En savoir plus : www.enac.fr (rubrique vie des campus)

Share.

About Author

Leave A Reply