Banniere Altigone saison 2017-2018
PlacedelaDanse-CDC

Dans l’œil du viseur

0
Du au Musée Saint-Raymond

L’exposition temporaire Dans l’œil du viseur au Musée Saint-Raymond traite de la photographie d’archéologie et pose un regard historique sur les rapports entre la discipline scientifique et ces documents visuels.

Le musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse, est situé dans le centre historique de la ville, près de la basilique Saint-Sernin. Son fond archéologique constitué de plus de mille pièces permet principalement de redécouvrir Toulouse l’antique et d’envisager la vie des celtes et des romains dans la région. Au premier étage, les vestiges de la villa Chiragan (à Martres-Tolosane) offre une collection exceptionnelle de trésors sculptés, tandis que le sous-sol du bâtiment abrite une partie de l’ancienne nécropole toulousaine datant de la fin de l’Antiquité.

image exposition dans l'oeil du viseur

L’exposition temporaire Dans l’œil du viseur traite de la photographie d’archéologie et pose un regard historique sur les rapports entre la discipline scientifique et ces documents visuels. Ce questionnement est déroulé à travers une rétrospective de l’archéologie de Toulouse, qui permet à chacun d’inscrire la réflexion dans une perspective locale.

Le parcours muséographique se développe sur cinq sections, montrant les fouilles pratiquées dans des sites toulousains emblématiques : photos de la mise à jour du rempart antique sous une place du Capitole éventrée, images de la place Saint-Etienne ou de la caserne Niel, cette dernière ne finissant plus de révéler des trésors archéologiques.

De la fouille dite de « sauvetage » à l’archéologique préventive d’aujourd’hui, cette documentation photographique témoigne de la professionnalisation de la discipline scientifique, jusqu’à la création de l’INRAP (Institut de Recherches Archéologiques Préventives) en 2001.
L’exposition rend hommage à des pionniers de l’archéologie à l’image d’Alexandre Dumège (1780-1862), ou à des scientifiques/photographes comme d’Eugène Trutat (1840- 1910), qui pratiqua très tôt la photographie. D’autres, comme Jean Dieuzaide, à qui l’on doit la création de la galerie photographique du Château d’Eau, mirent également leur talent au service de cette science.

 

 

Share.

Leave A Reply