Banniere Altigone saison 2017-2018
PlacedelaDanse-CDC

Diagonales d’été à Moissac

0
Du au Moissac

Créées en 2002 par le Centre Itinérant de Recherche sur les Musiques Anciennes (CIRMA) les Diagonales d’été est un festival de musique et de chant axé sur les répertoires anciens et traditionnels, de l’Antiquité tardive jusqu’aux traditions actuelles.

L’ensemble Organum est depuis cette date en résidence en l’abbaye de Moissac, et anime cette structure pédagogique qu’est le CIRMA, concentrant son activité sur les musiques de l’Europe de l’Ouest et du bassin méditerranéen.

Fête de Saint-Jacques et grande journée de l’improvisation

Le festival permet de goûter au chant sacré avec en point d’orgue la fête de Saint-Jacques de Compostelle de la fin juillet. Stages de chants destinés aux amateurs et professionnels et vingt concerts vocaux et instrumentaux animent avec intensité ces quelques jours, en suivant le rythme de la nature, de l’aube à l’obscurité.

Les festivités jacquaires des 24 et 25 juillet célébrées en l’abbatiale de Moissac forment le cœur du festival, proposées à la suite de cinq stages de chants portant sur les polyphonies pyrénéennes, le chant médiéval et la musique du codex du monastère de Las Huelgas (XIVe siècle).
Les Diagonales d’été s’ouvrent véritablement :

  • le 24 juillet au soir par les premières vêpres de Saint-Jacques de Compostelle avec les performances du chœur du CIRMA, et se poursuivent le lendemain, jour où les participants chantent les plus beaux chants étudiés lors des sessions des stages. Le festival propose également un conte musical du Moyen âge interprété par des enfants, Quand Jaume créa le patus.
  • le 26 juillet, grande journée de l’improvisation dans les musiques anciennes, offre une série de dix concerts en l’abbatiale et la chapelle du séminaire de l’abbaye de Moissac, de 6h à minuit. Cette journée rassemble des musiciens et chanteurs de notoriété internationale, dont l’ensemble Organum du CIRMA et Judith Pacquier et son cornet à bouquin.

> En savoir +

Share.

Leave A Reply