Banniere Altigone saison 2017-2018

The Roots

0
Du au L'Escale de Tournefeuille

L’Escale de Tournefeuille ouvre sa saison avec The Roots, un box-office de la danse Hip Hop.

Cette création voit le jour en 2013, mise en scène par Kader Attou, directeur artistique, danseur et chorégraphe de la Compagnie Accrorap et directeur du Centre Chorégraphique National de La Rochelle et du Poitou-Charentes. Reconnu comme l’un des représentants majeurs de la danse française Hip Hop, c’est dans les années 1980, à l’âge de 10 ans, qu’il découvre cet art à travers l’émission de télévision H.I.P H.O.P animée par Sidney. Pour lui, c’est le déclic. Sur le bitume de son quartier avec trois copains, il s’initie à cette danse en reproduisant les mouvements transmis par l’animateur télévisuel. Cette passion, jumelée à la pratique des Arts du cirque à laquelle s’exerce le gamin, motivera plus tard la création de la compagnie. Par la suite, il voyagera et approfondira ses compétences artistiques à travers, entre autres, la danse contemporaine et la danse kathak de l’Inde. Ce métissage d’esthétiques forme un terreau riche qui lui permet la création d’une danse d’auteur interrogeant le monde et la différence en défiant les lois de l’apesanteur. 20 ans que le chorégraphe roule sa bosse. The Roots en marque le point de départ. C’est un retour aux sources : les siennes, celles de cette danse urbaine mais aussi des onze artistes au plateau. Kader Attou s’est directement inspiré de la particularité de leurs pratiques pour élaborer une chorégraphie inscrite dans une scénographie reprenant des codes du quotidien. Ces onze danseurs livrent une proposition extrêmement rythmée, fluide, gracieuse, virtuose, avec une synergie constante. 1h30 d’énergie généreuse où les tableaux s’enchaînent pour offrir une ouverture vers un ailleurs accompagné de musiques allant de Brahms à Glazunov, en passant par la musique électro de Régis Baillet. Une invitation poétique à un voyage, à une vraie aventure humaine.

> En savoir +

Share.

Leave A Reply