Banniere Altigone saison 2017-2018

FIMM {+} – Festival Insolite MusiqueMots

0
Du au Théâtre le vent des signes Lieu-Commun / La Fabrique / CDC

4e édition pour le Festival Insolite MusiqueMots [et + si affinités] initié par un lieu tout aussi atypique : le Théâtre Le Vent des Signes.

Anne Lefèvre, auteure, metteuse en scène et comédienne, qui dirige le Théâtre Le vent des Signes veut avec son équipe «proposer un espace où respirer, être bousculés, s’interroger, souffler… un lieu où questionner nos cheminements à travers le geste artistique, dans l’ici et le maintenant de notre inscription dans la cité, en ces temps où l’ordre économique est premier, où le quantitatif prime sur le qualitatif».

SIGNES, LANGUES ET LANGAGES

Le FIMM est un condensé de cette volonté avec six spectacles qui mettent la personne, celle de l’artiste et celle du spectateur, au centre des préoccupations. Et pour faire encore mieux dans cette introspection, le VDS s’associe cette année avec d’autres lieux et structures : le CDC, La Fabrique, Le Lieu-Commun, Horizon parallèle et l’OARA.

En introduction, Eric Chauvier, anthropologue de l’ordinaire, réfute les codes d’une science souvent si savante qu’elle en perd son humanité, pour ouvrir le débat.
Anne Lefèvre poursuit cette recherche avec sa dernière création [ET TOI ?] proposée dans son théâtre puis à La Fabrique. Un solo où elle convoque l’intime de chacun avec une langue-chair où images et paroles se nourrissent dans des va-et-vient organiques.
Dans Syndrome Marilyn, Julie Pichavant incarne l’héroïne d’une tragédie du mercantilisme et revisite le mythe hollywoodien à la lueur de notre époque.
Sa performance a inspiré Philippe Pitet pour Fragile !, un travail plastique et visuel autour de la mémoire, exposé en résonance au Lieu-Commun.
Anne Lefèvre revient sur la scène du VDS nous proposer avec le violoniste et créateur sonore Mathieu Werchowski une lecture-musique improvisée dont ils ont le secret. Là sur un texte d’Alain Vircondelet, Alger Alger, une ville que l’auteur a quitté à l’âge 15 ans.
La danseuse et chorégraphe Sabine Samba, elle, livre au CDC une lutte au corps à corps avec le sien dans A cause d’un moment, sur une mise en scène de Renaud Cojo.

On est bien dans des « écritures contemporaines du dire qui malaxent les langues, les langages et l’exploration du croisement des disciplines artistiques dans un souci d’adresse à l’autre », une autre préoccupation du Vent des Signes.

En savoir +

 

Share.

Leave A Reply