banniere festival rue Ramonville
pub flash
Xconfessions banner 1

Festival de BD de Colomiers

0
Du au Colomiers, Toulouse, Balma, Blagnac

12 000 visiteurs sont attendus pour cette nouvelle édition du festival de BD de Colomiers qui soutient la bande dessinée d’auteur.e et l’édition indépendante. Trois jours pour découvrir le 9e art dans différents lieux de la ville en compagnie de 80 éditeurs, 150 auteurs et une dizaine d’expositions.

Créé il y a 29 ans, le rendez-vous de Colomiers est devenu un incontournable pour la profession. Les expositions produites dépassent les frontières de la région Midi-Pyrénées en allant rencontrer les publics de festivals reconnus tels que BD-FIL à Lausanne ou celui d’Angoulême.

Un festival qui s’expose

Cette année, les visiteurs peuvent apprécier les œuvres de plusieurs auteurs, dont la première exposition monographique de David B, Portraits de mon frère et du roi du monde. Co-fondateur de la célèbre maison d’édition L’Association qui a accompagné des auteurs indépendants comme Marjane Satrapi, Guy Delisle, Riad Sattouf, il reçoit en 2000 l’Alphart du meilleur scénario à Angoulême pour L’Ascension du Haut Mal. Dessinateur à la pâte singulière où le noir est prédominant et l’expression d’un terrain propice à l’exploration des rêves et du récit, il présente ici 72 œuvres inédites accompagnées de dessins plus anciens.

Dans une plastique aux antipodes, Guillaume Chauchat expose Lignes. Des œuvres filaires en 2D, couchées sur le papier dont certaines se prolongent dans l’espace sous la forme de sculptures en fil de fer.

image guillaume chauchat

© Guillaume Chauchat

Prix découverte de 2014, Mickaël Jourdan propose Silhouettes. Faites de papier découpé, ses 25 productions (2D et 3D) sont installées dans un bus sur le parvis du Pavillon Blanc. Enfin, Willem et Baudoin partagent la même toile avec Jazz à deux. Une série de dessins aux styles singuliers élaborés lors des dernières éditions du festival Jazz à Foix.

Des pépites à découvrir

Parmi la cinquantaine de maisons d’éditions présentes, on ne peut passer à côté des quelques Pépites du Hall Comminges, que le festival de BD de Colomiers affectionne tout particulièrement. En plus de la vente d’albums, ces maisons investissent l’espace avec une scénographie propre et exposent une série ou un.e auteur.e qu’elles soutiennent. Les Fourmis Rouges viennent à Colomiers en compagnie du graphisme minimaliste et poétique de Delphine Perret, auteure-illustratrice jeunesse qui était l’une des invitées d’honneur des Estivales de l’illustration de Sarrant cet été. L’Agrume colore son espace avec La Mégalopole : un livre-objet de plus de 3 mètres de longueur élaboré par Cléa Dieudonné. Éditeur reconnu de bande dessinée contemporaine, Cornélius présente les dessins à la ligne claire de Ludovic Debeurme dont l’univers n’est pas sans rappeler ceux d’Edward Gorey et Roland Topor. Enfin la Marwanny Corporation nous propose trois jours de vernissage non-stop avec petits fours et kir cassis.

Autre exposition à ne pas manquer à Odyssud, celle qui fête les 50 ans de Mafalda, ce petit bout de femme, créée par l’Argentin Quino, qui, sous les traits d’une gamine caractérielle, questionne de façon percutante le monde des adultes .

Mafalda

© Quino

Le Concours Jeunes Talents repose sur un sujet proposé par Mickaël Jourdan et le nom du lauréat 2015 sera dévoilé le soir de l’inauguration (14 novembre).

Le programme, riche et varié, comprend également des conférences, des rencontres, des spectacles (Radio Minus Sound System, Gangpol Und Mit), des animations, des ateliers, des projections (Le voyage de Tom Pouce et Avril et le monde truqué) et même un match d’impro dessiné. A vos crayons !

EN SAVOIR +

 

 

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.