Banniere Altigone saison 2017-2018
PlacedelaDanse-CDC

Festival Culture Bar-Bars

0
Du au Bars de Toulouse

C’est le rendez-vous des noctambules de l’année. Classé 1er événement national après la Fête de la musique, la 14e édition du festival Culture Bar-Bars propose 800 spectacles dans environ 230 lieux situés dans 56 villes et communes.

Initié par le Collectif du même nom, il naît en 1999 à Nantes et défend l’implication des cafés cultures dans la diversité artistique et culturelle et souligne également le dynamisme des territoires.
Le concept s’exporte huit ans plus tard à Toulouse grâce à Yannick Corbères, l’actuel gérant de la Dynamo.

Vous avez dit barbares ?

« Yannick a entendu parler de ce qui se faisait à Nantes. Il a été se renseigner. Les Nantais sont ensuite venus à leur tour nous expliquer le principe du festival.Ça nous a plu. Nous avons donc commencé à nous fédérer avec plusieurs bars de la ville», explique Yannick Grabot, dirigeant du Bar Breughel l’ancien situé quartier Arnaud Bernard.

« Ce festival, c’est un peu une vitrine de ce que font à l’année des petits lieux de diffusion du collectif en matière de concerts, expositions, spectacle vivant ».

Souvent considérés à tort comme de vilains petits canards alcoolisant la jeunesse fêtarde, le Festival Culture Bar-Bars est aussi l’occasion de montrer que les questions attachées au mieux-vivre ensemble sont dans les esprits, avec entre autres la prévention des risques liés à l’audition, l’alcool, la sexualité et les drogues. « Nous sommes des patrons responsables et pas seulement des vendeurs de bières. Nous faisons aussi découvrir pas mal de propositions à des personnes qui n’auraient pas forcément l’idée d’aller voir certains spectacles. Dans une soirée lorsque l’on va voir un concert ou une représentation, on n’a pas la même démarche. On fait la fête tout en étant attentif à quelque chose. Ce n’est pas juste un concours de shooters ! »

Coups de cœur à gogo !

Ils sont 27 lieux toulousains à participer cette année, avec parmi eux :

  • le Txus
  • le Dubliner’s
  • le Communard
  • L’Impro
  • l’Esquile
  • Le Filochard
  • la Mécanique des Fluides
  • le Chabrot
  • la Loupiote…

et à prendre part pour certains à l’opération « Coup de Cœur Bar-Bars ». En partenariat avec Pression Live de Kronembourg, son principe consiste à mettre en lumière un groupe de la scène montante.
« 14 lieux du Collectif Culture Bar-Bars ont proposé une formation musicale qui leur paraissait prometteuse. Un vote a eu lieu et un lauréat a été élu. Cette année c’est Bantam Lyons qui a gagné. Il est assuré de participer à la prochaine édition du festival et bénéficie d’une tournée nationale ». En parallèle, une autre opération « Coup de cœur » a été mise en place : celle des patrons eux-mêmes. Figurée sur le programme par des petits cœurs, ils sont apposés en face de certains noms de groupes.

Dans ce cadre :

  • les atypiques Pea Punch se produisent au Breughel avec leur mélange d’électro hip-hop old school, trip hop et rock.
  • Du folk rock est à découvrir avec Les Fergus McKay & Nothing Concrete au Bar l’Évasion
  • Les Winnipeg au tout nouveau bar et micro brasserie L’Autruche.
  • L’internazionale accueille du jazz, hip hop scratch avec le Collectif Kilotone.
  • Et l’électro pop des Mobkiss promet de faire danser The Petit London.

À noter en guise de bon plan « secure » que des navettes gratuites desservent le centre et la périphérie de la ville pour permettre aux festivaliers d’aller se glisser sous la couette en toute sérénité !

EN SAVOIR +

Infos pratiques : Deux navettes en circulation les 26 et 27 novembre de minuit à 3h et le 28 novembre de minuit à 4h

 

 

Share.

Leave A Reply