Banniere Altigone saison 2017-2018
PlacedelaDanse-CDC

Tokyo, Gigantesque et Minuscule

0
Du au Espace Asia

A travers cette nouvelle exposition conçue par Adrien Gombeaud, journaliste et critique de cinéma, l’Espace Asia de Toulouse nous propose d’observer au microscope l’une des plus étonnantes mégapoles du monde, Tokyo.

La capitale du Japon avec ses hauts buildings en béton détient le titre de la ville la plus peuplée du monde. Pourtant, ceux qui la connaissent bien la décrivent comme un village avec ses petites boutiques et ses ruelles, ses estaminets et ses maisonnettes. L’Espace Asia nous offre un voyage de Gulliver au pays du gigantesque et du minuscule.

 

Netsuke-Collection Sagemonoya

Netsuke-Collection Sagemonoya

Le sens du petit…

Le Japon a hérité de son passé le goût des petites choses. Le pays du soleil levant n’a adopté le luxe et l’ostentatoire qu’au milieu du XXe siècle, sous l’influence de l’Occident. Traditionnellement, la beauté et l’élégance tenaient du raffinement, de l’intime, du caché. Avec une centaine d’objets, de l’artisanat le plus raffiné au kitsch le plus débridé, cette exposition évoque un Japon poétique de bonzaïs et de jardins miniatures, de poupées en papier et d’éventails. Cet art du minuscule a su contribuer à la réussite économique du pays. C’est de Tokyo que nous arrivent, à partir des années 1970, les premiers mini-transistors, les réveils de voyage, les petites calculatrices ou autres consoles de jeux portables.

… et de la démesure

En parallèle de ces objets miniatures dans un contraste brutal, les images du photographe David Lefranc captent les aspects les plus colossaux de la capitale japonaise : une architecture qui défie les proportions humaines, un horizon qui s’étend du Pacifique au Mont Fuji. Le Japon ultramoderne s’est aussi incarné dans des robots guerriers gigantesques, version mécanique des mythiques lutteurs de sumo. Cependant, ces machines titanesques ne sont jamais faites d’un bloc mais d’un assemblage de petites pièces détachées. C’est le cas de Goldorak, symbole des dessins animés japonais en France dans les années 1980, ou encore de Gundam, dont la statue de 18 mètres domine la baie de Tokyo. Ces robots fantasmés nous racontent à leur façon l’histoire d’un pays qui fit du minuscule l’instrument de sa grandeur.

asia-nos-expositions-tokyo-gigantesque-et-minuscule-1(1)

Entrée libre
 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h15 et le samedi de 10h à 13h et de 14h à 17h

 

 

Share.

Leave A Reply