Circa 2018
pub flash

Ulysse(s)

0
Du au Théâtre Le Ring

Isabelle Luccioni comédienne se met elle-même en scène dans la figure de Molly, inventée par Joyce. Une belle occasion pour le spectateur d’aller expérimenter ce qu’est le travail de création.

Pour Isabelle Luccioni « ce texte écrit sans ponctuation, qui n’est pas un texte de théâtre, permet tous les regards possibles, autant de propositions que de metteurs en scène et d’artistes. Le point de vue naît de l’adaptation. Adapter ce n’est pas seulement raccourcir, mais faire des choix en fonction de ce que l’on veut dire. Et aller de l’analyse littéraire de départ vers la mise en images du plateau ».

Des mois de travail quotidien, des échanges avec la traductrice de Joyce, des chassés croisés de regards extérieurs et l’implication de toute une équipe, le spectacle est « son bébé », elle qui retrouve là le plaisir et la mise en danger du jeu après une longue période comme metteur en scène.

Pour elle, «le fait que le monologue de cette femme ait été écrit par un homme est certes intéressant –c’est un texte très rock’n roll, cela parle du corps, du désir, c’est assez excitant à dire pour une femme– mais il faut aller plus loin que ça, vers quelque chose d’encore plus grand, d’universel. Notamment en centrant le travail sur la forme, pour retrouver la liberté, le tempo, le rythme de l’écriture de Joyce. C’est presque un opéra parlé ! C’est une pensée intérieure plus qu’un monologue. Molly est traversée par ses pensées, ses émotions, ses souvenirs et je veux retrouver ce flux en plongeant le spectateur dans un univers un peu somnambulique où c’est son imaginaire qui travaille ».

EN SAVOIR +

 

Share.

About Author

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.