pub flash
banniere Flash

Exposition Les Joueurs : 4 propositions de jeu

0
Du au Le Pavillon Blanc

Les Joueurs du Pavillon Blanc de Colomiers (Etienne Cliquet, Uta Eisenreich, Fanette Mellier et Ernesto Sartori) pratiquent des jeux d’association et de construction et invitent instamment le public à participer.

Au XXe siècle déjà, les artistes prenaient le jeu très au sérieux, Cézanne, Marcel Duchamp, l’Oulipo, les installations interactives de la fin du siècle… Les Joueurs du Pavillon Blanc de Colomiers (Etienne Cliquet, Uta Eisenreich, Fanette Mellier et Ernesto Sartori) pratiquent des jeux d’association et de construction et invitent instamment le public à participer.

D’emblée, le regard est accroché par un énorme pneu noir, d’un réalisme troublant. Puis, tournant autour comme il convient avec les sculptures, on découvre qu’il est le fruit d’un prodigieux origami. Pour Etienne Cliquet, la pratique de l’origami n’est pas le passe-temps que l’on croit, il en a fait « une incarnation possible des enjeux du numérique ». L’installation accrochée au plafond, origami en aluminium en forme de radiateur, n’est autre qu’une métaphore du « Cloud Computing ».

Les photos de Uta Eisenreich sont troublantes d’hyper-réalisme. Artiste allemande vivant à Amsterdam, elle nous propose de jouer avec des images parfois proches des habitudes ludiques de l’enfance : « le Jeu des 7 z’erreurs ». Parfois, elles font appel à des références culturelles plus pointues, mais toujours demandent un sens de l’observation et de l’humour très aigus.

Le Pangramme de Fanette Meillier sollicite aussi la participation des spectateurs. Un pangramme est une phrase qui reprend l’ensemble des lettres de l’alphabet. Ses lettres sont imprimées chez des imprimeurs différents, de formats, de couleurs et de structures variés. Une vaste casse en bois (qui rappelle l’ancien métier des typographes) contient des lettres à la disposition du public qui devra surmonter sa réticence à laisser sa propre trace dans une exposition (heureusement qu’il y a une médiatrice !).

Les modules sur roulettes d’Ernesto Sartori « sont des aires de jeu et des espaces de divagation narrative ». De couleurs tendres et de formes douces, ils forment un
Rubiks-cube ou un Morpion monumental que les enfants, plus libres que les adultes, manipulent avec jubilation.

Quatre propositions de jeu différentes qui font appel à des plaisirs de manipulation physiques autant que cérébrales.

EN SAVOIR +

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.