Circa 2018
pub flash

FabLab Festival

0
Du au Artilect FabLab Toulouse

10 000 visiteurs sont attendus pour la nouvelle édition du FabLab Festival autour du thème : « Les FabLabs, ils vont changer la vie ! ».

Depuis 6 ans, c’est le rendez-vous incontournable pour se renseigner sur les innovations numériques d’ordre technologiques, économiques et sociétales. Rencontre avec Nicolas Lassabe, président et co-fondateur de Artilect, FabLab de Toulouse.

FabLab ?

Nicolas Lassabe : Le concept est de Neil Gershenfeld, professeur au MIT (Massachusetts Institute of Technology). Le FabLab est un lieu où il est possible de prototyper et construire presque tout ce que l’on veut à l’aide de machines-outils pilotées par ordinateur auxquelles tout le monde peut avoir accès. C’est une philosophie qui démocratise l’innovation. En 2009, nous sommes parmi les premiers FabLabs à voir le jour dans le monde et le premier en France à être labellisé par la Fab Foundation. Nous comptons aujourd’hui 1000 membres avec, parmi eux, des experts dans des domaines très variés.

Un festival international

Nicolas Lassabe : Nous disposons d’une grande halle. Un gigantesque FabLab qui regroupe lui-même une soixantaine de FabLabs originaires de France et d’un peu partout dans le monde (États-Unis, Afrique…). Le festival est découpé en trois temps :

  • une journée destinée à la communauté des FabLabs,
  • une deuxième professionnelle
  • les deux dernières ouvertes au grand public avec des stands, des ateliers, des conférences, des tables rondes, des expositions, des espaces de discussion. Et le Dronefest, une volière à l’intérieur de laquelle les visiteurs peuvent s’essayer au pilotage d’un drone.

Troisième révolution industrielle…

Nicolas Lassabe : L’idée, c’est de montrer que nous sommes sur des innovations de rupture et que la fabrication numérique va aussi apporter son lot de révolutions. Je pense que les lieux qui auront compris qu’ils sont des acteurs de cette nouveauté arriveront à avoir un impact et réussiront à impulser des changements et de nouveaux modes de pensée. C’est d’ailleurs ce qu’on souhaite matérialiser avec le festival.

EN SAVOIR + : www.artilect.fr

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.