pub flash
banniere Flash

Bestias de la compagnie Baro d’Evel

0
Du au L'Usine (sous chapiteau)

Le nouveau spectacle Bestias, de la compagnie Baro d’Evel nous replonge dans la magie du cirque traditionnel, tout en bousculant complètement les codes et les repères.

Jouer du corps à corps entre humains, entre humains et animaux, mettre en scène des chevaux et des hommes, la compagnie Baro d’Evel (accueillie à l’Usine avec le TNT et le CDC) sait magnifiquement le faire. Le nouveau spectacle Bestias, comme leur précédente création sous chapiteau Le sort du dedans, nous replonge dans la magie du cirque traditionnel, tout en bousculant complètement les codes et les repères.

Bestias, une fresque rupestre

Dès le titre, annonce est faite des créatures, des bêtes, appelées à peupler un univers qui se met dès lors en ordre de marche pour venir happer le spectateur. Oiseaux qui ouvrent de leur vol le début du spectacle, chevaux puissants et personnages d’une tribu imaginaire prennent place peu à peu dans l’espace total du chapiteau, arène et piste extérieure comprises, pour nous brosser une fresque rupestre du récit du monde. Simplicité, évidence des tableaux, la compagnie a forgé de longue date un langage mêlant le mouvement des corps, l’acrobatie et le détournement des objets, du sens. De ces deux axes, jaillit une esthétique à la fois brute, immédiate mais aussi raffinée, fragmentée, toute en nuances et en petits accidents. S’y entremêlent la musique, des riffs de guitare, des profondeurs d’orgue et la voix, le son, le rythme.

Entre l’intime et l’exploit, la compagnie de Camille Decourtye et Blaï Mateu Trias creuse le sillon de son chemin propre et cherche à explorer « les oppositions, les interstices, les entre-deux, les passages, ces endroits de transformation où l’on devient autre, où l’absurde nous soulage du sens ». Surréaliste, poétique, leur univers prend racine dans le travail quotidien de la compagnie auprès des chevaux qui induisent par leur présence des questionnements sur l’animalité et sur l’identité, mais aussi dans leur conception du spectacle itinérant : « transformer une ville, un village ou un quartier le temps de l’implantation. Amener un imaginaire dans l’esprit des passants ». Avec Bestias, la compagnie prend la route pour plusieurs années…

EN SAVOIR + > www.lusine.net

 

 

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.