Circa 2018
pub flash

Festival jeune public Nanodanses du CDC

0
Du au CDC Toulouse

Quelques jours à peine après son festival international de danse contemporaine, le CDC convie le jeune public et leur famille à découvrir des projets chorégraphiques atypiques, en lien avec les nouvelles technologies et les outils numériques.

Danses urbaines

Pour ce festival jeune public Nanodanses, spectacles et installations se suivent et ne se ressemblent pas… Une conférence dansée nous embarque pour un tour du monde des danses urbaines : krump à Los Angeles, dancehall en Jamaïque, kuduru en Angola, pantsula à Johannesburg, passinho dans les mégalopoles brésiliennes, voguing à New-York, etc. Et parce que l’on ne peut pas détacher ces danses de leur contexte -géographique, social et culturel- on réfléchit de manière globale à leurs caractéristiques.

Pour Nanodanses, enfants et adolescents sur scène

Pas question d’attendre la majorité pour prendre l’espace et se mouvoir en toute liberté ! Daniel Larrieu invite les enfants à vivre une expérience musicale, chorégraphique et cinétique, en immersion dans une véritable jungle imaginaire, pris dans un décor végétal fait de feuilles et de fleurs. Dans l’installation FLOW 612, un objet multimédia à danser, les jeunes participants observent les changements de couleurs et de lumière au fil de leurs mouvements. Avec School of Moon, Eric Minh Cuong Castaing propose à un groupe d’enfants de 7 à 10 ans d’expérimenter en présence de six robots Nao et deux danseurs. Quelle perception avons-nous du corps à l’heure des nouvelles technologies ? Passionnant.

Les héritières

Marion Muzac quant à elle, a mené une série d’ateliers avec une vingtaine d’adolescentes de 12 à 20 ans. Dans Ladies First, toutes rendent hommage à quatre figures emblématiques de la danse du siècle dernier : Loïe Fuller, Isadora Duncan, Ruth Saint Denis et Joséphine Baker. Qu’est-ce que ces pionnières ont apporté à la jeune génération ? Cette chorégraphe a le talent de synthétiser les danses pour aller vers l’invention de nouveau folklore… Son spectacle brise les frontières et n’a pas peur de faire se cotôyer hip hop, electro, bollywood, jazz et contemporain. à vivre pleinement, que l’on soit dans la salle ou sur le plateau !

EN SAVOIR + > www.cdctoulouse.com

Vous aimerez aussi : Bestias du Baro d’Evel, programmé dans le cadre du festival Nanodanses.

 

Share.

About Author

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.