Circa 2018
pub flash

Le sèche-cheveux fait son cirque

0
Le Le Bascala - Bruguières

Antoine Terrieux et Julien Mandier se sont rencontrés au Lido et leur recherche autour de balles et de sèche-cheveux a donné naissance au spectacle Opéra pour sèche-cheveux.

C’est à l’école du Centre des Arts du cirque du Lido de Toulouse qu’Antoine Terrieux (jongleur et magicien) et Julien Mandier (clown, jongleur et cascadeur) se rencontrent et commencent ensemble à mener de curieuses recherches autour de balles et de sèche-cheveux.

« À la fin de la 2e année, dans le cadre d’un spectacle réalisé par notre promotion intitulé Biz Biz Bang Bang, on a créé un numéro de cinq minutes qui a posé la base de travail de notre spectacle Opéra pour sèche-cheveux », explique Julien, co-metteur en scène. Sortis de l’école, les deux loustics continuent de peaufiner le travail engagé, donnent naissance à la compagnie Blizzard Concept et finalisent leur création en décembre 2014. « Nous y sommes allés petits bouts par petits bouts, avec plusieurs résidences ». En plus de faire léviter des balles, les deux circassiens ajoutent une touche de clownerie et de prestidigitation. « Quand nos idées de performances étaient irréalisables, c’est à ce moment-là qu’intervenait la magie. Elle nous permettait de faire croire des choses au public, même si ce n’était pas vrai ».

Sur scène, un scientifique inventif, un tantinet cinglé, va se livrer sur son « homme testeur » à une série d’expériences dont le degré de dangerosité va crescendo. Plus la participation de notre cobaye est mise à l’épreuve, plus le public se régale. Une performance qui ne laisse d’ailleurs personne indifférent. « Toulouse est une ville où beaucoup de gens s’intéressent à ce que fait l’école du Lido. Nous avons ainsi pu bénéficier de tremplins professionnels qui nous ont permis une visibilité ». Opéra pour sèche-cheveux entame alors une belle tournée en France et même au-delà. « Nous sommes allés en Amérique du sud, un peu en Espagne. Et nous avons pour projet d’aller au Canada et peut-être aux États-Unis… ».

 

EN SAVOIR + Le Bascala

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.