banniere festival rue Ramonville
pub flash
Xconfessions banner 1

Tanizaki de la Cie De Warme Winkel

0
Du au Théâtre Garonne

Imaginez le mélange entre un écrivain japonais sulfureux et un collectif de Hollandais déjantés ? C’est ce que tente l’inénarrable compagnie néerlandaise De Warme Winkel en montant, à son habitude, un spectacle poétique et incorrigiblement remuant, Tanizaki.

La matière : deux œuvres littéraires majeures de l’écrivain japonais Junishiro Tanizaki.

  • Eloge de l’Ombre est une esthétique, une définition sensible de la conception japonaise du beau
  • et La Clef, l’un des plus beaux romans érotiques jamais écrits.

Révéler mieux en montrant moins, ce pourrait être la définition du beau et de l’érotisme à la japonaise. Tanizaki, dont la vie volontiers hors norme et politiquement incorrecte a alimenté la légende, part de ses sentiments et observations personnelles pour mettre en regard deux mondes opposés, l’Orient et l’Occident. Constat de différences fondamentales, constat social également puisqu’à l’époque où il écrit l’américanisation et l’occidentalisation du Japon sont déjà en marche. Un monde aveuglant de néons, consumériste à outrance, oublieux des traditions, tend inexorablement à engloutir l’autre. Entre tradition et modernité, entre nostalgie et acceptation de l’irréversible, Tanizaki cherche dans l’œuvre littéraire un moyen de faire revivre « cet univers d’ombre que nous sommes en train de dissiper ».

spectacle Tanizaki au theatre garonne

Critique de la déraison impure

C’est à partir de ce constat, à la fois poétique et ancré dans la cause sociale, que travaille De Warme Winkel. Adeptes d’un théâtre à textes, imbibé d’histoire et de littérature, qui dérange, qui va chercher le public ou l’amener dans des lieux de représentation improbables, bunkers, sous-sols des villes, ils mettent à nouveau un coup de pied dans la fourmilière avec cette nouvelle création. Après le très polémique We are your friends, ils font là le portrait au vitriol de nos sociétés ultra-exposées, où plus rien ne peut se prévaloir de rester dans l’ombre. Une surexposition permanente à la manière des télé-réalités où l’obscénité des comportements le dispute au voyeurisme des consciences. Savoureux.

Ce spectacle fait parti du festival In Extremis du Théâtre Garonne > En savoir + sur le festival

EN SAVOIR + : www.theatregaronne.com

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.