Circa 2018
pub flash

Festival Rose-Béton

0
Du au Toulouse

Ancien Festival Mai des Cultures urbaines, son petit frère Rose Béton est le fruit d’un appel à projet dont Les Ateliers du 50CINQ ont été les lauréats. Ce regroupement d’artistes aux compétences pluridisciplinaires a proposé un événement unique qui rend au graffiti les honneurs qui lui sont dus.

Rose-Béton : Une première française

« Nous avons voulu être représentatifs de l’histoire et des évolutions liées au graffiti », explique Tilt, artiste et directeur artistique du Festival. « J’ai la chance de pratiquer le graff depuis 27 ans et d’avoir été un des premiers à le faire à Toulouse ». Ses rencontres avec des pionniers du graffiti new-yorkais et européen ont permis d’élaborer une affiche exigeante. « On peut dire que c’est une première française de réunir autant d’acteurs aussi emblématiques ».

ROSE-BETON-Henry Chalfant

©Henry Chalfant

Rose-Béton : Graffiti exposé

Regroupés sous l’exposition Epoxy (en référence à la matière de la peinture qui sert à graffer), plusieurs œuvres sont à retrouver dans différents lieux. « Aux abattoirs il va y avoir des peintures et des installations d’artistes précurseurs. C’est le cas de Futura, originaire de New-York, qui est d’ailleurs un peu le papa du mouvement. » Parmi ses rejetons seront à découvrir Mist, Tilt, Craig Costello et Boris Tellegen. « Au Château d’eau des photos de Martha Cooper, Henry Chalfant, deux légendes de la photographie du graffiti newyorkais, seront exposées aux côtés de Sylvain Largot ».

Rose-Béton : Graffiti en action

ROSE-BETON-miss-van

© Miss Van

« Epoxy comprend aussi 6 fresques réalisées dans différents quartiers de Toulouse par des artistes internationaux (Aryz, Henrik Beikirch, Miss Van, Reso…) ». Des œuvres promises à la pérennité et qui pourront être visitées lors d’un parcours à bord d’un vieux Bus de la ligne n°1 retapé pour l’occasion. En parallèle des débats, l’implantation d’un wagon sur le parvis des Abattoirs comme terrain de jeu de l’artiste Futura et la 5e édition de l’Open Summer Festival finiront de rendre un hommage mérité au graffiti qui, dans la ville rose, a vu le jour à Arnaud-Bernard.

EN SAVOIR + : Rose Béton sur Facebook

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.