Circa 2018
pub flash

Danses & Continents Noirs, festival de danses actuelles : 18ème édition

0
Du au Toulouse

La nouvelle édition du festival Danses et continents noirs proposé par le Centre Chorégraphique James Carlès agrège cette année sous le titre « Le corps musical #2 » de nombreuses propositions chorégraphiques qui ont en commun de nous interroger sur l’humain et les nécessaires efforts à engager pour vivre ensemble.

Par delà nos différences

« Que nous dit le corps des œuvres et celui des interprètes de l’état actuel du monde ? » annonce en édito James Carlès qui est à l’initiative du travail de mémoire, de répertoire et de transmission qui sous-tend ce festival. Engagé dans une démarche artistique qui explore « les lieux de jonction entre les danses, rythmes et philosophies d’Afrique et de sa diaspora et les cadres de pensée occidentaux », il développe des collaborations qui ont comme dénominateur commun de provoquer des espaces de création, de frottements d’univers et d’interculturalité. Créé en 2007, le présent festival fédère des pratiques, des écritures et des publics, dans un souci de « lire la société contemporaine à travers divers mediums à partir d’une entrée spécifiquement danse ».

Brasser les voix

C’est ainsi que l’on peut y entendre :

  • en ouverture du maloya réunionnais revisité par l’acte du théâtre avec Leïla Negrau,
  • des voix et chants du Cameroun pour dire avec la compagnie Moukam Fonkam Yômnyé, ce qui ne se raconte pas
  • des mots pour raconter avec Simon Abbé le couple et l’amour en Rupture
  • encore l’intransigeance de notre système administratif qui accorde plus d’importance aux papiers d’identité d’un homme qu’à son talent d’artiste. Welcome to Bienvenue est un solo inspiré des déboires de Bienvenue Bazié, danseur burkinabé, pour obtenir une autorisation de séjour pour venir danser en France.

La programmation fait aussi la part belle à des chorégraphes comme Samuel Mathieu qui créera en binôme avec James Carlès Grand Schlem’ dont la première partie C’est tout… questionne joliment la relation d’un homme et d’une femme qui s’aiment non pas malgré leur culture, mais malgré la différence d’âge, un projet inspiré des mots de Marguerite Duras.

EN SAVOIR +

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.