banniere festival rue Ramonville
pub flash
Xconfessions banner 1

Le projet Rhizomes crée de la musique en prison

0
Du au

Encore grisée par le succès de la dernière édition du festival Match&Fuse, Clara Mouchès, membre des Productions du Vendredi et coordinatrice du projet d’action culturelle Rhizomes partage avec nous la rencontre du groupe de jazz Alfie Ryner, avec une vingtaine de détenus du centre de détention de Muret.

Faire rimer culture et détention

Clara Mouchès : L’appel à projet culture-justice mis en place par le ministère de la Culture et de la Communication et celui de la Justice incite les centres de détention, les maisons d’arrêts et les associations à co-créer des projets pour faciliter l’accès à la culture et la réinsertion des personnes incarcérées.

Nous avons co-construit Rhizomes avec l’antenne SPIP de Muret (Service Pénitentiaire d’Intégration et de Probation) qui intervient au centre de détention.

Racines et déracinement

Depuis longtemps, Alfie Ryner avait envie de développer des projets d’actions culturelles. Nous avons proposé un dossier de création musicale et acoustique sur la thématique des racines culturelles. Le centre de détention est un environnement dans lequel cette notion est très marquée.

Les détenus ont tendance à se rassembler autour d’une religion ou de leurs origines. L’uniformisation de la vie carcérale (cellules identiques, horaires réglés, etc.) peut faciliter la perte de repères.

Se réunir pour mieux réussir

Paco Serrano et Guillaume Pique qui animent l’atelier, ont rapidement compris que ce n’était pas les détenus qui allaient s’adapter à eux, mais eux qui allaient devoir s’ajuster. Les groupes qui préexistaient déjà, rassemblés par leurs origines ethniques (brésiliennes, tahitiennes, guadeloupéennes, etc.), ont commencé par jouer de leur côté sans se mêler aux autres.

Mais petit à petit, tout en y ajoutant leur pâte musicale et des textes écris avec certains détenus, Paco et Guillaume ont réussi à faire en sorte que tout le monde se mélange.

Une complicité est née entre participants. Le répertoire créé fera l’objet d’un concert à l’Espace Job le 8 décembre, et au centre de détention.

Et pour la suite…

La thématique des racines n’est pas le cœur du projet, mais un repère pour la ligne artistique des compositions. Si Rhizomes est reconduit une deuxième année, on projette de l’approfondir et de sortir un CD avec un vrai travail graphique.

EN SAVOIR + sur Alfie Ryner

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.