Banniere Altigone saison 2017-2018
PlacedelaDanse-CDC

Amour à mort

0
Du au CIRCa - Auch

Rencontre avec le comédien David Geselson qui met en scène Doreen à CIRCa en décembre.

On entre de plain-pied dans le sujet par le matériau textuel qui sert d’ossature au spectacle : une lettre d’amour qu’André Gorz, philosophe et ami de Sartre, écrit à sa femme Doreen, après plus d’un demi-siècle de vie commune.

Elle est condamnée par une maladie incurable ; ils se suicident ensemble à 80 ans passés, un jour de septembre 2007.

Rencontre avec le comédien David Geselson qui se met en scène Doreen avec sa complice Laure Mathis.

Faire varier les focales

David Geselson : Je suis comédien de formation, mais très vite j’ai eu envie de faire de la mise en scène. Une de mes premières maquettes était basée sur le texte Les Insomniaques de Juan Mayorga qui abordait la question des sans-papiers dans l’Espagne des années 2000.

J’ai découvert que ce qui m’intéressait était d’explorer les rapports qui régissent l’Histoire, la politique et leurs implications dans la vie intime des individus. Puis j’ai écrit En route-Kaddish où j’aborde le conflit israélo-palestinien non pas par le biais de l’actualité, mais à travers l’histoire personnelle de mon grand-père. Là j’ai pu explorer la façon dont s’articulent le travail documentaire et l’autofiction.

Dans Doreen, je cherche de la même manière à mettre en jeu la complexité des points de vue. Et toujours les rapports entre la dimension historique et l’intime.

Chercher la femme

La Lettre à D. d’André Gorz est très belle, c’est une magnifique histoire d’amour, mais elle est écrite de son point de vue à lui, elle ne permet pas d’entendre la voix de Doreen. J’en ai repris 50 lignes lues dans le spectacle, puis j’ai utilisé des éléments biographiques, d’autres textes d’André Gorz, le Traître, Ecologica, et des documents sur ce XXe siècle mouvementé qu’ils ont traversé ensemble.

L’idée était d’abord de lui donner la parole à elle, mais j’ai résisté à la tentation du monologue pour plutôt les mettre en situation, les rendre vivants en les « frottant » aux grands événements de l’époque.

Les deux voix se mélangent. C’est à la fois « Scènes de la vie conjugale » et comment la politique du siècle influe sur leur couple. Sur scène, on passe d’un dispositif très immersif, naturaliste, où l’on vous invite dans l’ambiance feutrée d’un salon, à une perspective qui décolle du réel pour basculer davantage dans la fiction.

EN SAVOIR + sur Doreen

Share.

Leave A Reply