Acte de Nathalie Nauzes

0
Du au Théâtre Garonne

On peut dire sans trop se tromper qu’elle connaît bien Lars Norén, puisqu’après Démons et Le temps est notre demeure Nathalie Nauzes met en scène Acte au Théâtre Garonne.

Elle, préfère dire qu’elle commence à peine à être familière du dramaturge suédois. Et qu’elle a besoin de temps… Nathalie Nauzes met en scène ses projets propres mais aide aussi à l’interprétation, prête son regard entre autres à Marie Diévart, une comédienne issue des ateliers qu’elle anime avec des jeunes ; et avec lesquels elle creuse l’écriture de Lars Norén « dans laquelle ils la font avancer, la poussent par leurs qualités d’écoute à ne pas se figer ».

En échange de quoi elle les exhorte « à rester éveillés, à réclamer de la liberté ». Elle travaille plutôt comme cela semble-t-il, à coups de coeur prudents ou bien dans la confiance avec des fidèles de longue date, Bussière, Brisset, Nathalie Andres, complice avec laquelle elle reprendra Souriez s’il vous plaît au Théâtre du Pavé fin mars sur l’écriture de Jean Rhys qu’elle adapte et met en scène.

“Le choix du texte est souvent un choc”

Avec Christophe Bergon aussi, qui signe la scénographie de ce nouveau spectacle. Nathalie Nauzes c’est évident choisit les gens. Et elle choisit les textes.

En lectrice férue de théâtre, mais aussi de journaux intimes (Noren bien sûr, Virginia Woolf) de poésie (Bonnefoy entre autres) et en diseuse que l’on sent attentive aux mots à l’extrême. « Le choix du texte est souvent un choc. Le texte me donne envie de raconter une histoire d’une certaine manière. Je la propose aux comédiens, puis on essaie de se mettre d’accord. De travailler sur les positions que l’on a. Sur les rapports de pouvoir. On répète, on fait une pause, entre ces deux temps, notre propre temps humain bouge. Et cela bouge sur le plateau. Je n’ai pas de fulgurances de génie, au contraire j’ai besoin de temps et que les personnages arrivent. Et j’essaie d’aller vers une épure. Vers du mouvement au plateau qui ne soit pas anecdotique. Je veux simplement réussir à parler avec les gens. Si c’est encore possible »

 

Partager.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire