PlacedelaDanse-CDC
Banniere Altigone saison 2017-2018
pub flash

Egalité femmes-hommes : “les milieux culturels se doivent d’être exemplaires”

1
Publié le

Rencontre avec le Mouvement HF Midi Pyrénées qui milite depuis 2013 pour une égalité réelle entre femmes et hommes dans les arts et la culture, que ce soit aux postes de responsabilité, dans l’attribution des subventions, dans les programmations et dans les instances dirigeantes.

Le Mouvement HF, c’est quoi ?

Collectif Mouvement HF Midi-Pyrénées : Le Mouvement HF réclame l’égalité réelle entre femmes et hommes aux postes de responsabilité, dans l’attribution des subventions, dans les programmations et dans les instances de décisions et de nominations. Une première association se crée en Rhône-Alpes en 2008. Des collectifs et associations HF se forment par la suite dans d’autres régions.

C’est à partir de 2013 que naît un collectif Mouvement HF Midi-Pyrénées, qui se constituera en association collégiale en 2014. Lors du festival d’Avignon 2011, toutes les associations et collectifs se rassemblent en une Fédération interrégionale du « Mouvement HF » qui compte aujourd’hui 13 collectifs régionaux.

Comment vous impliquez-vous ?

HF Midi-Py : Le Mouvement HF s’est fixé 3 missions principales sur chaque territoire. A commencer par le repérage des inégalités entre les hommes et les femmes dans les milieux de l’art et de la culture, toutes fonctions confondues (artistiques, administratives et techniques).

Notre deuxième mission c’est l’éveil des consciences, la sensibilisation des professionnels, des responsables institutionnels, des élu.e.s et de l’opinion publique. Enfin, notre troisième objectif consiste à inciter l’orientation des politiques vers des mesures concrètes.

Vous avez deux représentant.e.s au HCE (Haut Conseil à l’Egalité) ?

HF Midi-Py : Oui. Au titre de son dynamisme et de son expertise sur l’égalité femmes-hommes dans le domaine des arts et de la culture, le Mouvement HF a été appelé à rejoindre le HCE qui réunit 72 personnalités pour un mandat de 3 ans (2016-2019). Créée en 2013, le HCE est l’instance nationale consultative indépendante chargée des droits des femmes et de l’égalité des sexes.

Et localement ?

HF Midi-Py : Plusieurs actions, diverses approches et partenariats ont été construits depuis notre création en 2014. Nous avons mis en place deux Saisons Egalité et engagé des structures de diffusion de la région, mis en avant les femmes créatrices. Nous avons également organisé les Journées du Matrimoine, un parcours dans Toulouse en présence d’artistes femmes et en partenariat avec Osez le féminisme 31.

Autre action, nos petits déjeuners pros et workshops de sensibilisation auprès de professionnel.le.s : DRAC, Cave poésie, Le Bijou, Espace des diversités et de la laïcité, Chez ta mère, Théâtre du Grand Rond, festival Marionettissimo, etc.

Enfin, nous avons récemment accueilli les rencontres de la fédération interrégionale Mouvement HF, ici, à Toulouse.

10 ans après le rapport Reine Prat… Quel constat faites-vous ?

HF Midi-Py : Chaque année depuis cinq ans, en partenariat avec le Laboratoire de l’Égalité et le Deuxième Regard, la SACD publie la brochure Où sont les femmes ? consacrée à la place des femmes dans les milieux culturels.

Malgré une prise de conscience de la situation, tant dans le spectacle que dans l’audiovisuel, malgré les déclarations dans les médias, les engagements politiques, les efforts ponctuels et les impressions de réussite, les chiffres publiés cette année par la SACD montrent que rien n’a vraiment changé !

Le dernier bilan établi entre 2012 et 2017 compte méthodiquement, saison par saison, le nombre d’œuvres de femmes programmées dans le spectacle vivant, l’audiovisuel et le cinéma. On observe avec la même régularité les évolutions du nombre de femmes dirigeant des établissements culturels et audiovisuels.

En quelques chiffres ?

HF Midi-Py : Dans le spectacle vivant, les femmes représentent 52% des étudiantes mais elles sont seulement 1% de compositrices, 4% de cheffes d’orchestres, 21% d’autrices, 23% de solistes instrumentistes, 27% de metteuses en scène, 37% de chorégraphes.

Quant aux directrices de lieux de diffusion subventionnés par le ministère de la culture (2012-16), elles sont 12% à la tête des théâtres nationaux, 18% des centres chorégraphiques nationaux, 11% des Maisons d’Opéra, 20% des centres dramatiques régionaux, 28% des scènes nationales.Dans le cinéma, on compte 20% de réalisatrices et 22% de femmes scénaristes entre 2010 et 2014.

Malheureusement le constat est sans appel : depuis cinq ans rien n’a changé et la présence des femmes reste plus que faible…

Le changement, c’est maintenant ?

HF Midi-Py : Nous sommes dans une année d’élection présidentielle et il est largement temps d’aller au-delà des promesses et des simples incitations qui ne fonctionnent pas. Il faut prendre des mesures fortes et concrètes ! C’est pour cela que dans l’édition 2016 de la brochure Où sont les femmes ? la SACD formule sept propositions pour promouvoir la parité dans l’art et la culture. Car l’égalité femmes-hommes est un véritable enjeu de société. Les milieux culturels se doivent d’être exemplaires.

Et nous, lecteurs de Flash! et amoureux de la culture, qu’est-ce qu’on fait ?

HF Midi-Py : Il faut avant tout prendre conscience que ces inégalités existent, en avoir connaissance et échanger régulièrement sur ces problématiques. Rester vigilant.e.s sur la présence des femmes chez les artistes, dans les projets, spectacles, concerts, expositions que vous allez voir. Vous pouvez aussi adhérer à notre newsletter pour être au courant des avancées, soutenir notre association. Ou encore nous suivre sur les réseaux sociaux.

EN SAVOIR + sur  le Mouvement HF Midi-Pyrénées

Share.

About Author

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.