Edito – Flash Avril 2017

0
Publié le

En octobre dernier, nous vous avons parlé des 75 personnes qui vivent, faute de mieux dans un pavillon inoccupé du CHU de Purpan. Ils avaient été confortés dans leur utilisation de ce bâtiment, le pavillon Armengaud, par une décision du Tribunal administratif de Toulouse.

Voilà donc maintenant six mois qu’ils habitent là, sans troubles. Pourtant on dirait que la direction du CHU de Purpan s’escane avec ce jugement puisqu’elle continue les démarches pour les éloigner du site en voulant casser la décision de justice.

Elle a saisi le conseil d’Etat pour statuer une nouvelle fois sur l’occupation de ces locaux au lieu de laisser vivre tranquille les familles et les travailleurs qui ont trouvé là un toit et une relative stabilité.

Selon la direction du CHU, il y aurait des problèmes de sécurité dus à la présence de vannes de gaz dans le sous-sol du lieu. Mais, comme le souligne le Collectif Lascrosses qui réunit l’ensemble des habitants du pavillon : « Nous avons condamné, dès le début de notre installation, l’accès au sous-sol qui mène (…) aux vannes de gaz potentiellement dangereuses. »

Le collectif s’engage même à faire intervenir une entreprise spécialisée pour clore totalement ce passage et rassurer la direction du CHU. A l’heure où nous publions ces lignes, la décision du conseil d’Etat n’est pas encore connue. Nous vous tiendrons au courant.

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.