Banniere Altigone saison 2017-2018

Le MATOU sort ses griffes

1
Du au Musée de l'Affiche de Toulouse

Le Musée de l’affiche de Toulouse (MATOU), anciennement Centre de l’affiche, rouvre ses portes le 21 avril, après deux ans de travaux. Une rénovation salutaire pour le seul musée en France spécialisé dans l’affiche, la carte postale et l’art graphique.

Plus de 200 000 documents conservés, dont près de 20 000 affiches publicitaires et des collections d’art graphique des plus grands artistes, dont Toulouse-Lautrec ou Raymond Savignac, c’est un trésor qui est conservé au musée de l’affiche dans le quartier Saint-Cyprien à Toulouse.

Un nouveau musée

Mais ces collections souffraient d’un lieu vieillot et étroit, peu à la hauteur de ce riche patrimoine. La nouvelle extension, proposant une salle d’exposition de 86 m2 va désormais permettre de montrer tout cela lors d’expositions temporaires, et de déployer des scénographies adaptées aux thèmes. Un renouveau complet du lieu qui s’accompagne également d’un nouveau nom, désigné comme le MATOU, acronyme félin qui impose le respect : non pas chat de gouttière, mais roi du quartier.

Roger Broders, Le Voyage

Pour inaugurer ce nouveau lieu le MATOU propose pour la première fois une trentaine d’affiches de Roger Broders (1883-1953), illustrateur et affichiste français dans une exposition intitulée Le Voyage. Il fut pendant la décennie 1920-1930 le créateur attitré de la compagnie des chemins de fer Paris-Lyon-Méditerranée (PLM).

Broders va s’employer à valoriser les destinations touristiques desservies par la compagnie, et destinées à une clientèle huppée. Les Alpes et le ski, la Côte d’Azur, la plage de Calvi en Corse, tout un univers édénique et indolent, comme issu d’une nouvelle de F. Scott Fitzgerald, s’expose dans ses créations originales.

Son langage graphique audacieux, influencé par les courants artistiques comme le cubisme ou le futurisme, va forger l’identité visuelle de la PLM. Un style art déco unique qui fait maintenant le bonheur des salles de vente et des amateurs d’une nostalgie vintage chic.

EN SAVOIR + sur le MATOU

Quelques affiches de Roger Broders

Roger Broders 2

Roger Broders 1

Roger Broders 3

 

 

Share.

Un commentaire

  1. Pingback: Le MATOU sort ses griffes - ÔToulouse

Leave A Reply