tempo latino
Banniere Altigone saison 2017-2018
PlacedelaDanse-CDC
pub flash

Cinq filles du collectif Indélébile

0
Le Espace IPN

On aurait pu en mettre plus, on aurait même pu y ajouter les garçons du collectif. Mais cette édition de mars 2017 est consacrée aux femmes. On a donc choisi, totalement subjectivement, quelques artistes d’Indélébile, des filles qui déchirent, des filles qui fourmillent d’idées. Une mise en bouche pour vous inciter à goûter au reste du collectif. Lors de son festival, par exemple, le 22 avril à l’espace IPN.

Marlène Côtelette

Capitaine d’un bureau de bois prénommé Parce que, Marlène Côtelette amarre il y a 33 ans, dans le sud-ouest de la France. Après des études aux Beaux-arts, elle développe sa passion pour les casquettes et travaille en parallèle le dessin, le graphisme et l’édition.

Elle fonde en 2013 les Éditions Terriennes, maison d’édition associative indépendante. En ce moment, un appel à contribution permet de participer au numéro spécial consacré aux affiches de concert et de cinéma Défonce d’afficher !. Une exposition personnelle est prévue novembre 2017.

 

Junie Briffaz

Junie Briffaz

Lauréate du prix découverte du festival BD de Colomiers 2015, Junie Briffaz est une illustratrice toulousaine. Ses petites peintures acryliques fourmillent d’éléments colorés, souvent très inspirés par l’imagerie populaire destinée à la jeunesse.

Elle aime travailler par accumulation de détails et de mignonneries, créant des scènes multiples à décortiquer. Junie Briffaz produit également des estampes sérigraphiées, ou crée des flyers pour le café associatif Maison Blanche.

A publié en 2013 Tout et son contraire, recueil d’illustrations abstraites réalisées aux feutres.

 

Nadia von Foutre

Nadia von Foutre

Née en 1980, et diplômée des Beaux-arts de Dresden (All.) et de Toulouse (option design graphique) elle pratique le dessin, l’écriture et le graphisme. Multi-instrumentiste de l’image (affiches, fanzines, illustrations, encres, installations, papiers découpés…), son trait se nourrit notamment de ses convictions féministes, et explore les sexualités.

Actuellement elle concentre sa pratique autour de deux média : d’une part la carte à gratter, et d’autre part elle propose des performances live au rétroprojecteur en duo avec des musiciens.

Collabore régulièrement avec le Cabinet de Curiosité Féminine de Toulouse.

 

Delphine Panique

Delphine Panique

Née en 1981, et auteure de BD. En 2013, elle publie son premier album, Orlando, adaptation du roman de Virginia Woolf (Ed. Misma), puis en 2015, En temps de guerre, chronique sur les femmes à l’arrière-front pendant la guerre 14-18, sélectionné au festival d’Angoulême en 2016.

Delphine Panique est également illustratrice pour la jeunesse et collabore avec la revue TOPO pour une chronique littéraire en BD. Dernière parution : la fantaisie érotique L’Odyssée du vice, chez Les Requins Marteaux, coll. BDCUL.

Fin 2017 ou début 2018 paraîtra la suite chez Cornélius, autour d’une histoire de sorcières.

 

Megi Xexo

Megi Xexo

Née à Tirana, elle vit entre Toulouse et Sète, et aime la nature, les animaux, la peinture et le dessin (particulièrement l’acrylique depuis quelques temps). Elle fait évoluer son travail par le biais d’un personnage au long nez qui disparaît au profit de formes inspirées par l’architecture et l’absurdité.

Malgré les couleurs ou le noir et blanc, il y a toujours une sorte d’étrangeté qui transparaît dans ses œuvres. En ce moment Megi Xexo porte une attention toute particulière aux vases, et de nouvelles affiches sérigraphiées vont paraître bientôt à la Générale Minérale (atelier de sérigraphie à Avignon).

 

EN SAVOIR + sur le collectif Indélébile

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.