banniere festival rue Ramonville
pub flash
Xconfessions banner 1

Franchement c’est l’angoisse

0
Du au

Franchement c’est l’angoisse. On est à deux heures du bouclage et je n ’ai rien à écrire pour l’édito. Il y aurait pourtant tellement de choses à dire. Mais je ne sais pas. Je suis bloqué. C’est l’angoisse. L a présidentielle, l’uranium du Niger, le faux départ du printemps, la pollution, le CAC 40 qui remonte, les types qui meurent sur les Champs-Elysées et dans la Méditerranée, celles qui crèvent la dalle, ceux qui lancent des engins explosifs sur d’autres, les faits divers glauques et sanglants, les subventions pour la culture en baisse…

C ’est l’angoisse je vous dis. A croire que rien n ’est possible.

Comment créer, écrire, transformer, améliorer le monde face à ce tombereau de cagasse !? Je me dis bien qu’on pourrait faire du recyclage, Transformer le stérile en fertile, un mur gris en oeuvre d’art. Mais l’ampleur de la tâche me semble énorme. Franchement c’est l’angoisse. Je vais aller relire encore une fois le numéro, j’y trouverai sûrement une note d’espoir, une pépite à me garder dans la poche pour éclairer des jours comme celui-ci, un truc pour que mai soit un mois joli et qu’en juin tout se passe bien.

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.