Banniere Altigone saison 2017-2018

Les Siestes Electroniques en quatre concerts

0
Du au Jardin Compans Caffarelli, Toulouse

Les Siestes Electroniques vont, cette année encore, transformer les jardins de Compans Caffarelli en espace de découverte musicale. Dans l’herbe, les pieds nus, sans débourser un centime, vous pourrez plonger dans une vague musicale riche et éclectique. Petite sélection de quatre concerts à voir avec vos oreilles.

Le flow de Princess Nokia

Il se dégage du son de cette rappeuse new-yorkaise une fraîcheur légère et un peu désabusée. L’air de rien son univers musical s’affranchit des codes classiques du hip-hop et régénère le genre. Un voyage musical chaloupé, idéal pour esquisser quelques mouvements de bassin au soleil.

Le rock incantatoire de Gum Takes Tooth

Ce duo londonien bâti sa musique autour de deux piliers : une batterie fracassante, à la limite du martial et un ensemble de nappes sonores psychédéliques et exaltantes. Un cocktail vibrant et saisissant, un chemin vers l’entrée en transe.

 

La disco jouissive de Harvey Sutherland and Bermuda

Si votre tempo de prédilection c’est 120 bpm et si vous aimez vous déhancher en faisant des moulins avec les bras, ces petits gars de Melbourne ont le son qu’il vous faut. Ça tape des mains, ça syncope comme il faut et ça caresse le creux de vos oreilles à vous en faire jubiler.

Les vibrations monstrueuses de Céh

Ma mère dit que ce n’est pas de la musique,
 elle dit que c’est du bruit. Voilà pourquoi il
 faut aller voir ce groupe. Une guitare, un synthé,
et une énergie dionysiaque pour un son
 distordu, sanglant. C’est tout sauf délicat. Céh
 secoue, arrache vos entrailles à leur tranquillité passive, pour mieux les faire exulter, pour en arracher les exaspérations qui s’y accumulent quotidiennement.

 

EN SAVOIR + sur la programmation des Siestes Electroniques

Share.

Leave A Reply