Banniere Altigone saison 2017-2018
PlacedelaDanse-CDC

A pied et en chanson

0
Du au Toute la France

Manu Galure part en tournée, dans toute la France, pendant deux ans. Et pas question de prendre le moindre engin motorisé pour cette aventure. Cette balade, il a décidé de la faire à pied et de l’agrémenter de plusieurs sorties de disques. Rencontre sous le soleil, en terrasse, avec cet auteur-compositeur-interprète qui s’est inspiré de sa passion de la marche et de l’histoire des troubadours pour élaborer ce projet hors du commun.

Comment as-tu commencé à marcher ?

D’abord je ne joue pas beaucoup l’été, donc je suis plutôt libre durant cette période. Et l’été à Toulouse, c’est un peu naze. Alors j’ai toujours cherché des trucs à faire pour mes vacances. Comme je n’aime pas trop prendre l’avion pour visiter des grandes villes dans le monde, que les festivals ce n’est pas trop mon truc et que rester chez soi c’est un peu triste, par élimination, je me suis mis à marcher.

Quand tu as 20 balais et que tu es intermittent, ce sont des vacances pas trop chères, tu t’achètes une tente, une paire de chaussures et ça peut durer longtemps. En le faisant, tu te rends compte que c’est plutôt agréable. Tu sens ton corps devenir un peu plus sain. En marchant, tu connais ton taux de sucre heure par heure, tu arrives à savoir quand il faut que tu manges, quand il faut que tu t’arrêtes…

Il y a plein de manières de regarder ton corps qui sont différentes. C’est assez étonnant comme expérience.

Mais pourquoi faire une tournée à pied ?

Je fais des concerts depuis dix ans et je fais aussi des marches, mais à des moments différents, alors je me suis dit que ça pouvait être marrant de faire les deux en même temps. J’avais l’intuition que les deux allaient bien se chevaucher.

L’essai que j’ai fait en Ariège en mai dernier m’a confirmé que l’intuition était plutôt bonne. Tu marches le matin, tu dors un peu l’après-midi, tu prépares le concert. Tu es en forme pour le faire. Et puis le fait d’aller lentement ça organise les souvenirs. En une semaine j’ai plus de souvenirs que dans la plupart des tournées que j’ai faites.

Ce qui m’intéresse aussi dans ce projet, c’est que ça met les spectateurs dans un état particulier. Quand tu vas voir un chanteur tu sais qu’il est là à 20h mais tu ne sais pas comment il est arrivé et comment il repart. Ça me paraît intéressant pour les spectateurs d’être un bout du chemin. J’ai l’impression que le spectacle peut être plus long que l’heure et demie passée sur scène.

Quelles sont tes sources d’inspirations en ce moment ?

Pour cette tournée je bosse sur les troubadours. Comme je vais partir à pied et que je cherche toujours des directions d’écriture, je me suis dit que j’allais regarder ce qu’ils avaient fait. C’est hyper intéressant les troubadours, ce sont les premiers poètes d’Europe qui écrivent en langue vivante.

C’est radical comme changement, jusque-là les textes qui sont écrits, les poésies, sont en latin. Eux se mettent à écrire en langue vulgaire. Ils sont compréhensibles par tout le monde. Et puis ils vivaient plus dehors que nous et ils allaient beaucoup à pied. Dans leurs chansons ils parlent beaucoup des saisons. C’est eux qui
inventent que le printemps est le moment du renouveau amoureux par exemple. Moi dans cette tournée-là, fatalement, je vais ressentir les saisons de manière plus détaillée. Donc je me sens assez proche de ce qu’ils disent.

L’immense majorité des choses que je lis sur les troubadours ne m’intéressent pas. Mais des fois je tombe sur des trucs où je me dis : « si je raconte quelque chose qui ressemble à ça, ça va parler aux gens ». Ça ressemble à mon avis à ce qu’est une création.

Plein de choses te passent sous les yeux et tu fais des choix là-dedans. Tu portes des jugements sur des oeuvres, des choses que tu reçois et tu les remets en forme, tu les bricoles. Si j’avais, moi, pauvrement, à faire une théorie de la création, ce qui n’est pas du tout mon but, ce serait plutôt dans cette direction que j’irais.

EN SAVOIR + sur la tournée de Manu Galure

Share.

Leave A Reply