Banniere Altigone saison 2017-2018
PlacedelaDanse-CDC

Tout pour le piano

0
Du au Couvent des Jacobins

On dit du Festival Piano aux Jacobins que c’est le plus vieux festival français de piano. Créé en 1979 et internationalement reconnu, Piano aux Jacobins attache un soin particulier à mettre coude-à-coude nouvelle génération et membres émérites de la grande famille pianistique. Une façon de redécouvrir les musiques classiques, baroques, contemporaines et jazz à travers le prisme du clavier.

Schubert, Beethoven, Bach, Bartók, Liszt, Chopin, Debussy, Glass, Ravel, Brahms… La palette des répertoires abordés est large et investie singulièrement par des musicienn·e·s issues des quatre coins du globe.
Habituée des festivités, la russe et autrichienne Elisabeth Leonskaja ouvrira le bal en interprétant la Sonate en Fa majeur de Schubert (06/09).

Face à face entre Schubert et Glass

Personnalité majeure de la scène musicale hongroise, Dénes Várjon jouera un répertoire alliant Beethoven, Bartók et Liszt (07/09). L’américaine Simone Dinnerstein qui avait marqué les esprits lors de sa venue en 2012, proposera un face à face original entre Schubert et Glass (15/09) ! Côté pittoresque, Chilly Gonzales ne sera pas en reste avec des compositions inclassables qui jumèleront jazz, pop, électro, hip-hop et rap (28/09). Et n’oublions pas les venues du grand Nicholas Angelich (29/09) et du jeune coréen Sunwook Kim, remarqué pour sa victoire en 2006 du prestigieux concours international de Leeds, qui éclairera magistralement l’écriture de Beethoven, Bach et Busoni (08/09).

Pierre Rigal à Saint-Pierre des Cuisines

À noter côté hors-norme, la performance du chorégraphe Pierre Rigal et du prodige François Dumont. Le premier dansera dans l’enceinte de l’église de Saint-Pierre des Cuisines au son d’un piano Disklavier qui diffusera le même répertoire bachtien que celui joué simultanément par le pianiste lyonnais dans le Cloître des Jacobins (25/09).

Tous ces rendez-vous qui se déroulent dans des lieux très diversiés (Cloître des Jacobins et Saint-Pierre des Cuisines, Altigone, Le Rex, l’Escale et le Connexion) confortent l’idée que malgré son grand âge, cet instrument à cordes frappées demeure toujours aussi innovant !

EN SAVOIR + sur Piano aux Jacobins

Share.

About Author

Leave A Reply