Circa 2018
pub flash

Le changement c’est maintenant

0
Du au La Place de la Danse

Depuis avril 2016, Corinne Gaillard met en place son projet. Et ça commence par un nouveau nom. Exit le Centre de développement chorégraphique (CDC), place à la Place de la Danse. Elle évoque le début d’une nouvelle aventure à travers le premier événement de la rentrée, le Jour de la Danse.

Corinne Gaillard : Ma prise de fonction a été très riche en découverte. Il fallait que je prenne le temps de la rencontre, notamment avec nos partenaires. Et la première pierre posée à l’édi ce est le changement de nom. Bien sûr, les centres chorégraphiques étant devenus nationaux (CDCN), on parle maintenant de la Place de la Danse CDCN Toulouse Occitanie. Le CDC ne parle qu’au monde de la danse. Il fallait remettre ce mot au cœur de l’appellation du lieu pour voir quelle place elle tient auprès de chacun. Ce nom répond donc à une volonté d’ouverture, une invitation aux Toulousains.

Le Jour de la Danse comme rampe de lancement

C. G. : Le Jour de la Danse constitue le point de départ de cette nouvelle aventure. Il inaugurera la Place de la Danse. Nous nous sommes concentrés sur des projets de parcours dans la ville qui mettaient en jeu les formations professionnelles artistiques de Toulouse. Willi Dorner avec Bodies in Urban Spaces et de Benjamin Vandewalle avec Walking the line déambuleront dans les rues de la Ville Rose pour la montrer sous un autre regard. Le Jour de la Danse prendra aussi ses quartiers sur la place du Capitole avec Giga Barre de Kader Belarbi et sur la place Saint- Georges avec Gameboy de Sylvain Huc pour toujours être au plus près du public.

Les autres moments forts de l’année

C. G. : Je suis ravie que Les Inconsolés, une pièce de feu Alain Buffard se remonte. Nous proposerons aussi, en janvier-février, le festival de la Place de la Danse auquel nous n’avons pas encore trouvé de nom. Il y aura de nombreuses propositions artistiques, parfois même  plusieurs lors d’une même soirée, en mettant l’accent sur la diversité. Je vais parler aussi de Let’s Folk de Marion Muzac que le CDC accompagne depuis longtemps. Nous proposerons en un des spectacles pour le jeune public tout au long de l’année, ce qui répond à une des missions de notre lieu, à savoir l’éducation artistique.

EN SAVOIR + sur la programmation de La Place de la Danse

Share.

About Author

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.