Banniere Altigone saison 2017-2018
PlacedelaDanse-CDC

Crazy Happy Birthday

0
Du au Ramonville

30 ans pour le Festival de Rue de Ramonville, fondé en 1988 par la célèbre compagnie de théâtre de rue Le Royal de Luxe. Organisé par l’association Arto et la Ville de Ramonville, il pète une durite pour l’occas’ mais reste fidèle à ses principes : une fête populaire où l’art rime avec humanité et sincérité.

Y a d’la folie dans l’air…

Plus de 300 artistes appartenant à une cinquantaine de compagnies et de collectifs artistiques vont filer le tempo à cette édition anniversaire vivace et barrée. Et quoi de mieux pour alimenter cette ivresse festive que de convier des pointures telles que l’incoercible Arnaud Aymard (Cie Spectralex), arborant fièrement les couleurs du légendaire Oiseau bleu, mais aussi celles de son chanteur sous prozac Perceval, ou encore Paco chante pour la paix et Canoan contre le roi Vomiir.
Dans la même veine, la Cie Les 3 points de suspension reviendra avec la performance fabuleuse de Jérôme Colloud dans La grande saga de la Françafrique et le spectaculaire Voyage en bordure du bord du bout du monde. Et bien sûr, Didier Super ne pouvait-être que « la grande vedette » idéale pour clôturer cet anniv’ avec ses chansons corrosives extraites de son dernier spectacle Ta vie sera plus moche que la mienne.

 

… et d’l’humain

De la folie oui, mais de l’humain aussi avec la Cie Artonik qui fédérera le plus grand nombre avec The Color of time : un feu d’artifice de couleurs et de danse reprenant les codes de la fête traditionnelle hindoue Holi. Mais également La 30e Escouade (Cie du Thé à la rue) avec des attentats imprévus de joie.

De l’intimiste on en croisera aussi avec le théâtre touchant de Sébastian Lazennec qui confiera le testament de son grand-oncle à une poignée de d’ami·e·s récolté·e·s dans la rue. Il sera également difficile de passer à côté du cinéma en live de la Cie Bélé Bélé avec Graceland (l’une des dernières représentations !) et du poétique Immortels-Le Nid de la Cie Adhok.

Quatre soirées préambules et deux jours pleins de festival pour s’alimenter de toute cette passion à laquelle se dévoue une équipe d’acharné·e·s, appuyée par mille et une bonnes volontés qui font de ce festival l’essence même d’une parole sociale et militante.

EN SAVOIR + sur le Festival de Rue de Ramonville

Share.

Leave A Reply