PlacedelaDanse-CDC
Banniere Altigone saison 2017-2018
pub flash

Des écrivains en chair et en os

0
Du au Montauban

Pour sa 27e édition, le festival montalbanais Lettres d’Automne poursuit sa route en invitant un écrivain bien connu des toulousains, Laurent Mauvignier. Sur le thème des Devenir(s) il s’associe cette année à plus de 80 autres écrivains et artistes qui jalonneront
ces deux semaines dédiées au livre.

 

Vivre sa vie

On connaît bien le principe, le festival Lettres d’Automne réunit volontiers des créateurs et gens de lettres autour
d’une thématique et d’un auteur : le petit plus avec un écrivain comme Laurent Mauvignier c’est que s’il travaille à Toulouse son oeuvre s’ouvre néanmoins sur des espaces et des disciplines beaucoup plus larges. Décloisonnée, son écriture a d’ailleurs déjà été maintes fois portée sur la scène des théâtres ou à l’écran, que ce soit par le collectif Les Possédés ou par Denis Podalydès, par Angelin Preljocaj en danse, au Théâtre Garonne autant que dans la cour d‘honneur du Palais des Papes. Ses héros sont souvent des gens ordinaires qui tentent de vivre leurs rêves malgré les accidents parfois traumatiques de la vie.

Raconter des histoires

Nulle surprise donc à ce que ses invités soient eux-aussi de friands raconteurs d’histoires : Magyd Cherfi bien sûr, dont les toulousains savent le parcours, de chanteur de Zebda à écrivain consacré, pétri d’une histoire de vie très liée à celle de Toulouse mais aussi à celle de l’immigration ; Wajdi Mouawad, dont on connaît au théâtre le talent de brodeur invétéré, capable de mettre en scène des oeuvres fleuves qui n’ont rien à envier au cinéma ; des femmes aussi, bien sûr et c’est heureux : Marie-Aude Murail dont l’écriture ferre les adultes autant que les enfants, Lydie Salvayre, et tant d’autres. La compagnie Eprouvette interprètera des textes de Mauvignier, de nombreuses dédicaces auront lieu partout dans Montauban et des rendez-vous culturels essaimeront dans les bibliothèques, centres culturels, maisons de retraite, sur tout le territoire.

EN SAVOIR + sur Lettres d’Automne

Share.

Leave A Reply