pub flash
banniere Flash

Asile Club au Théâtre du Pont neuf

0
Du au Théâtre du Pont Neuf

Le collectif en question s’appelle Balle perdue, le projet Asile Club, « un flash de propagande poétique » rien de moins, à mots choisis. Sur scène il y a trois comédiens et « un flûtiste qui se prend pour un DJ », pour 26 chapitres d’une parole à vif.

Le propos, un projet de Marlène Llop sur des textes de Manu Berk, rend la voix à un jeune migrant ivoirien, Hassan David qui après des mois de tentatives pour rejoindre l’Europe s’est retrouvé coincé en haut de la barrière de Melilla, frontière avec le Maroc et l’Afrique.

Avant de se rendre, il se raconte. Son histoire est la source de ce kaléidoscope scénique performatif.

EN SAVOIR + sur le Collectif Balle perdue

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.