pub flash

Vers une libération de la monnaie

0
Publié le

Née dans le sillage des crypto-monnaies virtuelles (Bitcoin et consorts) et des monnaies complémentaires (comme le Sol). La monnaie libre se base sur les principes de la relativité économique : « il n’y a pas de valeur économique absolue, pas d’être humain qui soit légitimement en mesure de définir ce qui est valeur ou non-valeur pour les autres êtres humains, ni dans l’espace (entre êtres humains), ni dans le temps (entre être humains distants dans le temps) » Et les êtres humains sont « le seul invariant de toute économie ».

Voilà ce qu’explique la Théorie Relative de la Monnaie. Un ouvrage qui pense cette nouvelle façon de créer de la monnaie. Concrètement comment ça marche ? Le 8 mars 2017, la première monnaie libre a été créée. Elle s’appelle Ğ1 et ça se prononce « June ».

Toile de confiance et transparence

Toutes les personnes qui adhèrent à ce système deviennent productrices de la monnaie grâce au dividende universel. C’est-à-dire un versement quotidien d’un pourcentage de la totalité de la monnaie libre en circulation sur leur compte. Et pour que cette création monétaire soit transparente : « L’ensemble des données de la monnaie libre (transactions, certifications, etc.) est écrit dans une blockchain (chaîne de blocs) : chacun peut écrire sur ce « livre de compte » partagé, répliqué et décentralisé. » indique le site monnaielibreoccitanie.org.

Autre garde-fou qui permet à la monnaie libre de fonctionner : la toile de confiance. Avant d’utiliser le Ğ1 et de recevoir son dividende universel, il faut être certifié par cinq membres du réseau. L’idée n’étant pas de bloquer de futurs utilisateurs, de créer un club en discriminant les individus selon des critères opaques mais seulement de savoir si leur identité est réelle.

Une initiative qui pourrait, si elle s’ancre durablement, changer notre façon de faire société et bousculer la manière dont nous considérons les rapports économiques et marchands.

EN SAVOIR + sur la Monnaie Libre

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.