Banniere Altigone saison 2017-2018
PlacedelaDanse-CDC

Poésie en folie

0
Du au Cave Poésie Théâtre Garonne

Décembre met la poésie à l’honneur. Qu’elle soit sonore, performée, signée, chuchotée, jouée, clamée, la Cave Poésie, l’Usine et le Théâtre Garonne ont eu la même bonne idée : de faire de l’art poétique un événement en proposant au public d’éprouver le vers sous toutes ses coutures.

La poésie c’est le pied !

Impossible pour la Cave Po de ne pas s’octroyer comme terrain de jeu une semaine dédiée à la poésie contemporaine. Départ en balade avec Jacques Bonnafé qui lira la poésie de Serge Pey, fraîchement récompensé par le prix de poésie Apollinaire.

On continuera avec des textes de Jean-Pierre Siméon et Henri Michaux à travers la lecture musicale de Anne Rebeschini et celle performée de Michel Mathieu. Petite halte du côté du vers signé en langue des signes française avec un plateau partagé entre le poète sourd Levent Beskardès et la poète Fabienne Yvert qui présentera sa prochaine création Fais-moi signe, on s’entend bien !

Et ça partira bien entendu en live avec la poésie électro-acoustique du trio Marc Sastre, Guillaume Navar et la violoniste Camille Sabathier qui partageront la soirée avec Fabien-Gaston Rimbaud, membre entre autres, du duo Poulainjars. Le duo LoS MUCHoS régalera également avec BLABLABLA à travers une lecture électrique et pêchue de textes glanés dans un dictionnaire illustré hors norme.

Nuits Bleues

5e édition pour cette plongée nocturne de deux nuits au coeur des arts poétiques au sein de l’Usine (soirée reportée à 2018) et du Théâtre Garonne. On y croisera de la performance aux côtés de Catherine Froment avec L’Âne extrait du recueil de poèmes Les Chiens romantiques de Roberto Bolaño, mais aussi des créations inédites parmi lesquelles la lecture de Marie Vialle : La Nuit sexuelle, celle musicale du KompleX KapharnaüM avec Rudimentaire et également les confidences des Souffleurs commandos poétiques avec leurs êtres hybrides mi-hommes mi-animaux qui partageront les paroles de poètes et de philosophes.

De la musique aussi, avec le Détachement International du Muerto Coco et ses lectures loufoques électrisantes à base de joutes musicales entre vers et jouets. Et bien sûr du théâtre, avec deux anciens compagnons de route du Théâtre du Radeau que sont François Tanguy et Pierre Meunier et Chambres d’Amour du Théâtre de l’Unité, où sera soufflée à demi-mots une poésie troublante et touchante.

Share.

Leave A Reply