THEATRE-GRAND-ROND-fev
PlacedelaDanse-CDC
Banniere Altigone saison 2017-2018
pub flash

S’engager simplement en écoutant

0
Publié le

SOS Amitiés Toulouse fête ses 50 ans cette année. Les bénévoles de cette association offrent une oreille bienveillante, et sans a priori, 24h/24 aux personnes qui traversent une période difficile dans leur vie.

Dans l’intimité

A travers les rideaux filtre la lumière terne de ce jour froid du mois de décembre. Le téléphone est posé sur un bureau dans une petite chambre. On entend une voix lointaine à travers son haut-parleur. C’est le premier appel de la journée pour Chantal. Elle est bénévole à SOS Amitiés depuis 2002.

Elle a choisi de s’engager dans cette association avec l’envie de « sauver le monde » et « d’aider l’autre » dans ce qu’il a de plus intime. Elle raconte : « C’est fort comme expérience, il n’y a pas de barrière sociale au téléphone, on ne se voit pas. Mais pourtant on touche au « noyau » des gens. Il y a quelque chose de brut dans la relation. »

Et elle continue en soulevant une spécifié forte de son action : « On donne quelque chose qui ne se voit pas ». Quelque chose d’invisible mais d’indispensable. Dans la salle commune de l’association, des punaises colorées forment un coeur sur un tableau d’affichage. Yvan, directeur de l’antenne toulousaine essaye d’analyser
« Je pense que ce que nous faisons permet aux gens de reprendre contact avec une humanité ».

Besoin de bénévoles

Cette écoute anonyme, offerte aux personnes qui ressentent un mal-être recouvre de nombreuses réalités. Elles varient entre la personne âgée qui n’a parlé à personne de la journée, à ceux qui se sentent seuls dans leur vie, et va jusqu’à des individus suicidaires ou avec des troubles psychiatriques. Les bénévoles de SOS Amitiés ne sont pas thérapeutes. Ils ne sont qu’écoutants. Il n’y a pas de suivi avec les appelants et ils ne les orientent pas dans leurs choix.

Ils offrent uniquement une respiration, un moment où se soulager. La problématique actuelle de l’association est le manque de bénévole. A Toulouse ils sont un peu moins d’une quarantaine. L’engagement peut prendre plusieurs formes. Les permanences d’écoute durent quelques heures par semaine et depuis peu, il y a aussi un tchat et une messagerie électronique mis à disposition de ceux qui en ont besoin.

EN SAVOIR + sur SOS Amitiés

Share.

Leave A Reply