tempo latino
Banniere Altigone saison 2017-2018
PlacedelaDanse-CDC
pub flash

Sans tabou

0
Publié le

Exit les serviettes et tampons aux compositions douteuses, gorgés de pesticides et bien nichés dans nos intérieurs ! Des alternatives existent pour faire rimer menstruations et santé. Et parce que chacune vit ses règles de manière différente, avec un flux plus ou moins abondant, un rythme plus ou moins long, voilà un petit panorama de ce qui existe sur le marché en termes de protections périodiques.

Fini le jetable, on veut du lavable

Depuis peu, on voit fleurir différentes sortes de protections lavables : de la coupe menstruelle à faire bouillir dans sa casserole tous les mois, aux serviettes lavables en coton et culottes menstruelles. La marque Thinx propose des sous-vêtements lavables et réutilisables. Ces culottes qui ne ressemblent pas à des couches pour mémères, se veulent discrètes et efficaces.

Leur secret ? Quatre micro-couches sous la doublure pour absorber instantanément et un combiné de matériaux intelligents (microfibre, laminé de polyuréthane, tissu waterproof). Différents modèles existent selon la quantité qui s’écoule et toute une gamme en coton bio. A l’achat, c’est un investissement mais on les garde longtemps.

Retenir ses flux

Pour celles qui sont adeptes du zéro déchet, vous avez sûrement entendu parler du free flow instinct ou, dans la langue de Molière, le flux instinctif libre ? Il s’agit de ne porter aucune protection pendant ses règles et de se retenir comme on le fait pour l’urine, avant d’aller se soulager plusieurs fois par jours aux toilettes.

Cela demande une écoute particulière de son corps et surtout pas mal d’entraînement (il peut y avoir des ratés au début !) mais de plus en plus de femmes semblent adhérer à cette méthode 100% économique et écologique.

Suivre son cycle

Pour les ultra-connectées, ou celles qui désirent simplement arrêter de compter les jours, il existe des applications de suivi des cycles menstruels. Elles s’appellent Clue, Glow, My cycle period, Flo period tracker, etc.

En quelques minutes, on entre des infos de base et comme par magie, notre calendrier intérieur s’offre à nous : période de fertilité, date prévue de notre prochaine lettre menstruelle ou celle de nos tant aimés syndromes prémenstruels.

Share.

About Author

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.