PlacedelaDanse-CDC
Banniere Altigone saison 2017-2018
pub flash

For adults only ?

0
Du au Le Kalinka

Il joue avec bonheur sur la pluralité des styles et cultive certains soirs une esthétique sexy soft qui lui va bien. Le Kalinka, petit cabaret familial, s’ouvre aussi désormais à l’érotisme pédagogique.

Un subtil dosage

Elargir un panel de propositions jusque-là consacré aux dîners-spectacles, soirées à thèmes, réveillons familiaux ou théâtre de texte revisité, le Kalinka l’expérimente déjà depuis longtemps : c’est même une des constantes du lieu qui, en s’associant à des artistes invités et en misant sur l’énergie d’une équipe de performers soudée autour du chorégraphe Stéphane Lafage, a su trouver au fil des années une identité bien à lui.

Un subtil dosage de comique grand public, de duos coquins et de numéros de music-hall chantés dansés ont fait de ce cosy corner un endroit où l’on peut se détendre entre potes, en famille ou en mode vieux couple pour un petit dîner préliminaire.

Parlons sexe

Si les soirées Métamorphe font toujours son succès, des registres plus récents ont enrichi la programmation : l’ultra glamour Lady Flore de Déshabillez moi Burlesk anime les jeudis soirs ; Les Nuits d’une demoiselle elles s’annoncent pour public averti ; les conf-apéros-spectacles proposées toutes les semaines par l’association Le Cri de la chatte jalonnent également la saison d’interventions certes humoristiques mais sérieuses dans le fond.

En effet, conteuses, comédiennes, mais aussi psychiatres et sexologues invitées nous amènent à réfléchir à nos préjugés en matière de sexualité et de parentalité : Paroles de clitoris, Le prince charmant n’a plus les boules, les titres jouent la carte de l’humour pour faire passer des messages libérés et volontiers décomplexants.

A découvrir enfin ponctuellement des univers artistiques singuliers comme celui de la performeuse AJ Dirtystein autour du sang tabou de l’humanité, le sang des règles, des accouchements, des avortements, qu’elle relie à la symbolique chrétienne du sang du Christ. Un spectacle pour interroger le corps féminin et défendre les sexualités plurielles.

EN SAVOIR + sur le Kalinka

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.