Circa 2018
pub flash

Sous le soleil de Capdevielle

0
Du au Théâtre Garonne

Quand l’artiste performer Jonathan Capdevielle rencontre la prose tourmentée de Bernanos, écrivain controversé et taraudé par la question du Mal, il y a là comme un match idéal. A nous deux maintenant s’inspire du roman Un crime, pseudo polar religieusement iconique.

Pater noster

Il a connu ce texte en interprétant l’un des rôles (celui du curé) pour une fiction radiophonique. Capdevielle explique son choix du roman de Bernanos par la qualité du texte (« J’avais été très frappé par cette oeuvre singulière qui traite avec humour noir et émotion la question de l’identité et de la condition humaine. ») et par les échos personnels que cette oeuvre rencontrait chez lui : « Je suis natif des Pyrénées, près de Lourdes. J’ai passé mon enfance et mon adolescence dans un village de province. (…) Enfant, je garde le souvenir d’avoir été fasciné par la figure impénétrable du prêtre, que j’observais à l’occasion des mariages et des enterrements ou lorsqu’ils déambulaient en nombre dans les rues de Lourdes durant les pèlerinages du mois d’août. (…) J’ai encore en moi ces atmosphères, ces images ; ce rapport tendre et difficile à l’arrière-pays résonne dans mon travail qui s’articule autour de l’autofiction. »

Propos universels

A défaut de relire Bernanos, on se souviendra de Depardieu, curé auto-flagellé dans le film de Pialat, qui donna corps à un de ses abbés emblématiques de l’écriture de Bernanos : l’auteur lui confiait, comme au curé d’Un crime, la lourde tâche d’incarner la lutte entre Dieu et Satan et surtout la confrontation de l’homme avec son être intime.

Problématique que l’on retrouve dans le spectacle de Capdevielle qui y mêle à son habitude rêves et souvenirs personnels : atmosphère surnaturelle, fascination pour l’ambiguïté, chausse-trappes psychologiques, l’ensemble tire le fait divers de départ vers un onirisme sombre et les questions complexes qui travaillent l’âme
humaine.

Capdevielle brode sur le canevas bernanosien sa propre tentative de résolution d’énigmes, en manipulant les corps et le jeu de ses comédiens et en brouillant les pistes pour le spectateur.

EN SAVOIR + sur Jonathan Capdevielle

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.