pub flash
banniere Flash

Une vision critique du travail

0
Le ENAC (Ecole Nationale de l'Aviation Civile)

La compagnie Marzouk Machine débarque à l’ENAC, avec Tripalium, spectacle à l’humour décapant sur le monde du travail.

Allégorie bouffonesque

Cette première création, sous-titrée « allégorie épique et bouffonesque du travail », sonne comme un manifeste de la compagnie Marzouk Machine, qui affirme que « le spectacle vivant doit faire résonner le monde et ses absurdités. »

Et ajoute : « S’il n’est pas visible sur la scène politique, la scène politique doit elle être visible dans le spectacle vivant ». Le titre du spectacle fait référence à l’étymologie du mot « travail », tripalium en latin, qui était un instrument de torture, bien que certains linguistes en récusent la véracité.

Mais peu importe, cela permet à la compagnie d’apporter une vision très critique du monde du travail entendu comme une aliénation, en parlant « des problématiques et paradoxes d’une société surproductiviste et consommatrice. »

Jet de tomates et chanson d’Abba

Présenté tout d’abord en spectacle de rue au festival d’Aurillac et de Chalon-sur-Saône, Tripalium s’est adapté avec succès en salle, avec toujours la même extravagance. Après une entrée en matière surprenante, la troupe construit une succession de saynètes en faisant intervenir le public, revient sur cette notion du travail en lui proposant de débattre sur ce que cela évoque pour chacun.

Si les quatre comédiens dansent sur Money, Money, Money du groupe Abba, le jeu bascule dans une cruauté jubilatoire : armés de tomates les spectateurs peuvent décider du sort d’un « comédien-chômeur » mis en croix sur une roue qui tourne…

Leur humour acide se joue avec désinvolture du licenciement économique, et parle de chômage ou de burn-out. Le grotesque et la démesure, toujours présents, ne sont là que pour provoquer les réactions, et permettent à la compagnie Marzouk Machine d’aller à cent à l’heure. Une forme de provocation salutaire.

EN SAVOIR + sur Marzouk Machine

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.